Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York et flirte encore avec les 100 dollars

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert sur une hausse prudente vendredi à New York dans un marché rendu toujours plus anxieux par la crise européenne, mais tiré par les bonnes performances de l'économie américaine, qui semble partie pour réaliser une bonne fin d'année.

Vers 14H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre gagnait 50 cents par rapport à la veille, à 99,32 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

Après avoir terminé jeudi sous les 100 dollars, atteints mercredi, le brut flirtait à nouveau avec ce seuil symbolique. Les cours "tournent autour de ce niveau comme une abeille autour d'un pot de miel", a observé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric). "Le yo-yo continue, et pour l'instant, il est à la hausse."

"Quand on arrête de se focaliser sur la crise de la dette européenne, on s'aperçoit (...) que la situation économique américaine est positive ce qui apporte du soutien aux prix", a noté M. Smith.

Parmi les bons indicateurs récemment publiés: les chiffres des inscriptions au chômage ont enregistré une nouvelle baisse aux Etats-Unis entre le 6 et le 12 novembre, pour la troisième semaine de suite, tombant à leur plus bas niveau depuis avril, selon des chiffres publiés jeudi.

"La crainte d'un krach européen fait beaucoup d'ombre au fait qu'aux Etats-Unis notre économie commence à redémarrer", a déploré Phil Flynn, de PFG Best Research.

Symbole de cette inquiétude croissante pour l'Europe, les marchés obligataires ont accentué jeudi leur pression sur l'Espagne, lui imposant un taux record pour se financer, à trois jours d'élections où le principal parti d'opposition devrait prendre le pouvoir.

Le taux d'intérêt imposé jeudi à Madrid pour emprunter 3,563 milliards d'euros lors d'une émission d'obligations à dix ans, a grimpé en moyenne près du seuil des 7%, considéré comme insoutenable par les analystes, et qui avait ouvert pour la Grèce, l'Irlande et le Portugal la voie à une demande d'aide financière extérieure.

"Le manque de confiance en l'Europe pousse les acheteurs de dette de la zone euro à exiger des taux plus forts", a confirmé M. Flynn.

Observant que l'Europe consomme 16% de la production mondiale de pétrole, soit 40% de plus que la Chine, Commerzbank a averti: "si l'Europe devait glisser dans une grave dépression en raison de la crise de la dette, cela aurait des conséquences très négatives pour la demande de pétrole".

rp



(AWP / 18.11.2011 15h46)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York et flirte encore avec les 100 dollars


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite