Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, marché prudent face à zone euro et avant stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur nette hausse de la veille, dans un marché toujours miné par la crise en zone euro et prudent avant les chiffres des stocks pétroliers américains.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, s'échangeait à 111,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, lâchant 23 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance se repliait de 33 cents à 99,04 dollars.

"Les opérateurs surveillent toujours les développements dans la zone euro" et les taux des obligations italiennes et espagnoles "qui s'envolent à des taux alarmants, maintenant la pression sur l'euro", tombé mercredi sous le seuil de 1,35 dollar, observait Peter Beutel, analyste de Cameron Hanover.

Le renforcement de la monnaie américaine face à un euro affaibli contribuait à peser sur les cours du pétrole, libellé en dollars et donc devenu moins intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

"Les inquiétudes sur l'Europe ne s'estompent pas : les programmes d'austérité attendus (dans les pays de la zone euro) vont pénaliser la croissance économique, et la confiance des investisseurs a été sérieusement érodée", notait M. Beutel.

Si la crise des dettes souveraines européennes et l'aversion des opérateurs pour les actifs jugés plus risqués (tels que l'euro, les Bourses et les matières premières) plombent désormais les prix du pétrole, le marché peut cependant trouver un peu de soutien sur le front de l'offre de pétrole.

Le Brent londonien est ainsi toujours aidé par les tensions croissantes au Moyen-Orient, sur la Syrie et autour du nucléaire iranien, alors que la production libyenne ne redémarre que très progressivement.

Par ailleurs, "les tensions sur l'offre de produits raffinés (aux Etats-Unis) devrait empêcher les cours du brut de sombrer beaucoup plus bas", estimaient les experts de Commerzbank.

Ainsi, les statistiques de la fédération professionnelle API publiées mardi soir "ont confirmé ces tensions, en faisant état d'une nouvelle chute des stocks de produits distillés aux Etats-Unis la semaine dernière, pour la 8e semaine consécutive", rapportaient-ils.

Les réserves de produits distillés, qui comprennent le fioul de chauffage, sont très surveillés à l'approche de la période hivernale.

Dans ce contexte, les investisseurs devaient tourner leur attention mercredi sur les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 800'000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis sur la semaine achevée 11 novembre, d'un repli de 1,1 million de barils des réserves d'essence, et d'une chute de 3 millions de barils des stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage).

rp



(AWP / 16.11.2011 12h46)


Commenter Le brut recule, marché prudent face à zone euro et avant stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite