Menu
RSS

Le brut finit en hausse, près de 100 dollars à New York

prix-du-petrole
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en nette hausse mardi, à près de 100 dollars le baril à New York, sur un marché redynamisé par des indicateurs de consommation et d'activité industrielle meilleurs que prévu aux Etats-Unis, qui ont éclipsé la crise de la dette européenne.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a terminé à 99,37 dollars, en progression de 1,23 dollar par rapport à la veille.

Les cours ont atteint en fin de séance 99,84 dollars, leur plus haut niveau depuis la fin juillet, juste sous le seuil psychologique des 100 dollars.

"Je pense que le marché va rester volatil et agité mais on est si proche qu'il semble bien qu'on va tester cette semaine" ce seuil, a estimé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

"Cela ne veut pas dire qu'il y ait suffisamment de raisons économiques pour que le baril se maintienne au dessus, mais on est tellement près que toute information positive pourrait nous ramener à un prix à trois chiffres", a-t-il ajouté.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 50 cents à 112,39 dollars.

Selon M. Smith, les cours, sous pression en début de journée, ont inversé la tendance en raison de la publication d'indicateurs économiques meilleurs qu'anticipé aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir.

Les ventes de détail y ont progressé de 0,5% en octobre, ce qui traduit un ralentissement mais reste un peu mieux que prévu. Dans la région de New York, l'activité manufacturière se stabilise après cinq mois de baisse, selon l'indice Empire State du mois de novembre, remonté de manière inattendue en territoire positif.

Le marché de l'or noir s'est montré "assez ferme vu l'évolution des autres marchés", a relevé M. Smith, soulignant que "ce qui se passe en Europe avait donné une tonalité amère" aux places financières.

L'euro et les Bourses européennes ont baissé après une émission de dette en Espagne, le pays n'ayant pas atteint son objectif de lever 3,5 milliards d'euros malgré des taux à plus de 5% pour des titres à échéance 12 et 18 mois.

La monnaie européenne a cependant limité ses pertes après l'annonce en Italie de la visite de l'ex-commissaire européen Mario Monti mercredi matin au président Giorgio Napolitano pour accepter la charge de Premier ministre.

Après avoir rencontré les grands partis et les partenaires sociaux, il s'est dit convaincu que le pays saurait "surmonter la phase difficile actuelle".

"Les échanges sur le marché pétrolier sont dirigés par l'émotion", a relevé par ailleurs Rich Ilczyszyn, courtier indépendant.

"On sait qu'il y a un risque au Moyen-Orient avec le programme nucléaire iranien", a-t-il expliqué.

Des responsables israéliens ont agité ces derniers jours la menace d'une attaque contre les installations nucléaires iraniennes, alors que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a fait part de ses "sérieuses inquiétudes" quant à une "possible dimension militaire" du programme nucléaire iranien.

Le conseil des gouverneurs du "gendarme du nucléaire" se réunissent à huis clos jeudi et vendredi au siège de l'agence de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à Vienne pour discuter du dossier, sur fond de profondes divergences entre Occidentaux d'une part et Chinois et Russes de l'autre.

rp



(AWP / 16.11.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse, près de 100 dollars à New York

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite