Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, plombé par l'Italie

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en nette baisse mercredi à New York, dans un marché pénalisé par les inquiétudes au sujet de l'Italie, les investisseurs craignant une faillite de la troisième économie de la zone euro en dépit du départ de Silvio Berlusconi.

Vers 14H30 GMT/15h30 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre cédait 1,39 dollar à 95,41 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"L'actualité sur l'Italie a reprise le dessus. De manière générale, c'est toute l'inquiétude générée par la crise en Europe qui plane sur les marchés", a observé Bart Melek, stratège chez TD Securities.

Dans la ligne de mire des marchés depuis plusieurs jours, le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a indiqué mardi qu'il quitterait le pouvoir après l'adoption au parlement des mesures promises à ses homologues européens pour éviter la contagion de la crise de la dette, soit au plus tôt mi-novembre.

Certains experts s'inquiétaient que l'Italie ne retombe dans ses vieux travers, comme des pourparlers à l'infini pour former un gouvernement alors que la zone euro est en pleine tempête avec des marchés de plus en plus inquiets de sa capacité à rembourser son énorme dette de 1900 milliards d'euros.

La peur de voir l'Italie déposer le bilan "plombe l'euro qui entraîne dans son sillage les matières premières", a remarqué Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

La monnaie unique est passée sous 1,36 dollar peu avant l'ouverture du marché pétrolier de New York. Cela entraînait une valorisation de la monnaie américaine, ce qui est négatif pour les achats d'or noir, les barils étant libellés en billets verts.

Les développements autour du nucléaire iranien freinaient toutefois l'érosion des prix. Un rapport confidentiel de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), diffusé mardi, a fait état de "sérieuses inquiétudes" concernant les ambitions militaires du programme nucléaire de la République islamique.

"Ces développement ont ajouté une prime au risque étant donné les antécédents" de l'Iran, bête noire d'Israël et des Etats-Unis, a souligné Hussein Allidina, analyste chez Morgan Stanley.

Un conflit entre les Occidentaux et Téhéran entraînerait un "affaiblissement de la production mondiale de pétrole, qui commence tout juste à se reprendre", avec le redémarrage des installations libyennes, a noté M. Allidina.

Toutefois, ces risques ne se reflètent pas encore dans les cours, a relevé M. Melek: "on en parle, mais si le marché pensait vraiment que cela devait arriver, le baril serait à 130 dollars".

L'Iran est le deuxième producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et contrôle le détroit d'Ormuz, passage maritime stratégique par lequel transite 40% du trafic maritime pétrolier mondial.

rp



(AWP / 09.11.2011 15h47)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, plombé par l'Italie


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite