Menu
RSS

Demande et prix en hausse malgré les incertitudes économiques (AIE)

prix-du-petrole Paris Paris : La demande mondiale de pétrole devrait continuer à croître, de 14% d'ici 2035, tirée par les pays émergents, et son prix grimper à 120 dollars le baril, malgré les incertitudes sur la croissance mondiale, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Dans son rapport annuel, l'Agence s'attend à ce que la demande de pétrole atteigne 99 millions de barils par jour (mbj) en 2035, soit 12 mbj de plus qu'en 2010.

Mais un affaiblissement de la croissance mondiale à court terme aurait un effet "marginal" sur les tendances haussières de la consommation d'énergie à long terme, assure l'AIE.

La hausse de la consommation de pétrole provient majoritairement des pays non membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui réunit les Etats les plus riches, et dont l'AIE est le bras énergétique.

Cette demande est principalement due au développement des transports et des marchés automobiles dans les pays émergents, notamment asiatiques, où les ventes pourraient dépasser celles de l'OCDE d'ici 2020, alors que les technologies alternatives comme les voitures électriques tardent à se généraliser.

Quant à la production de pétrole (y compris le non conventionnel et le gaz naturel liquéfié), elle atteindrait 96 mbj en 2035, avec une part croissante du pétrole non conventionnel ou du gaz liquéfié. La différence entre la demande et la production est compensée au stade du raffinage, explique l'AIE.

La seule production de brut atteindrait 68 mbj, sans atteindre son pic historique de 70 mbj enregistré en 2006.

Les pays consommateurs dépendront davantage de la production de pétrole des pays producteurs membres de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), qui deviendront majoritaires, avec 51% de la production contre 47%.

La consommation d'énergie (hydrocarbures, nucléaire, renouvelables) augmentera d'environ un tiers d'ici 2035, tirée par les pays hors OCDE, qui représentent 90% de cette demande, 30% pour la seule Chine.

Cette demande passera ainsi de 12'100 millions de tonnes équivalent pétrole en 2009 à 16'900 millions en 2035.

L'Inde enregistre le taux de croissance le plus élevé, avec une demande en hausse de 3,1%, tandis que la consommation n'augmente que de 0,2% par an en moyenne aux Etats-Unis.

La part des énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon) reste dominante mais elle décline dans la consommation mondiale d'énergie de 81% en 2009 à 75% en 2035, à cause de la hausse des prix et des efforts des gouvernements pour promouvoir d'autres sources d'énergies.

Les parts du pétrole et du charbon baisseraient à respectivement 27% et 24%, tandis que celle du gaz, en passe d'atteindre un âge d'or, comme l'AIE l'avait déjà annoncé l'an dernier, augmenterait à 23%, s'approchant du charbon.

Les sources d'énergie renouvelables (hydraulique, éolien, solaire etc) passeraient de 13% à 18% dans la consommation mondiale, tandis que le nucléaire passerait de 6 à 7%, hors scénario spécifique, évaluant à 15% la baisses des capacités de production nucléaire.

Dans ce contexte, l'AIE a relevé sa prévision du prix du baril, qui atteindrait 120 dollars en 2035, même si les prix restent volatils, contre 78 USD en moyenne en 2010. Il y a un an, l'AIE prévoyait un baril à 113 dollars en 2035.

Le baril pourrait même atteindre 150 dollars si, d'ici 2015, les investissements annuels prévus dans les pays arabes, après les révolutions du printemps, baissaient d'un tiers.

tt



(AWP / 09.11.2011 11h46)


Commenter Demande et prix en hausse malgré les incertitudes économiques (AIE)

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 26 mai 2017 à 21:51

Net rebond du pétrole au lendemain de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement rebondi vendredi, le marché se reprenant après sa chute liée à la décision...

vendredi 26 mai 2017 à 18:14

Le pétrole peine à se reprendre avec sa chute liée à l'Opep

Londres: Les cours du pétrole peinaient à se reprendre vendredi en fin d'échanges européens au lendemain d'une forte baisse liée à la...

vendredi 26 mai 2017 à 15:22

Le pétrole reste déprimé au lendemain de l'Opep

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi, restant déprimés au lendemain d'un sommet au cours duquel l'Opep et...

vendredi 26 mai 2017 à 13:54

Le PDG de Total salue la décision de l'Opep de prolonger ses…

Paris: Le PDG du géant pétrolier français Total, Patrick Pouyanné, a salué vendredi la décision de l'Opep et de ses partenaires de...

vendredi 26 mai 2017 à 13:28

Face au casse-tête du schiste américain, l'Opep déçoit les m…

Vienne: Des cours du brut qui flanchent et des analystes réservés: la reconduction des limitations de production décidée par l'Opep et ses...

vendredi 26 mai 2017 à 12:37

Le pétrole essaie de reprendre ses esprits après sa chute li…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs tâchant de reprendre leurs esprits après la lourde...

vendredi 26 mai 2017 à 05:32

Le pétrole se stabilise en Asie

Singapour: Les cours du pétrole se stabilisaient vendredi en Asie après avoir plongé en raison de la déception des investisseurs face à...

jeudi 25 mai 2017 à 20:58

Le pétrole chute, déception après l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé sur une chute jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 25 mai 2017 à 19:26

Le pétrole décroche de plus de deux dollars le baril après l…

New York: Les cours du pétrole décrochaient jeudi après la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite