Menu
RSS
A+ A A-

L'OPEP confiante pour la demande à moyen terme, malgré risques en Europe

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a relevé sa prévision de demande mondiale de brut à l'horizon 2015, tout en mettant en garde contre les risques que font peser la crise de la dette en zone euro et un ralentissement généralisé de la croissance.

Dans son rapport de prévisions annuel diffusé mardi, le cartel mise désormais sur une demande de pétrole de 92,9 millions de barils par jours (mbj) en 2015, soit 1,9 mbj de plus que son estimation de l'an passé.

Après la récession de 2009, la reprise de l'économie "a en fait été plus rapide qu'anticipé", ce qui avait déjà entraîné un relèvement des prévisions à moyen terme l'an passé, souligne l'organisation qui regroupe douze pays.

Elle met toutefois en garde contre le risque de voir son pronostic contrarié, en particulier "depuis que la crise de la dette souveraine dans certains pays de l'Union européenne semble se propager et que l'économie mondiale paraît de nouveau ralentir (...)".

La crise de la dette est la "question la plus urgente", souligne l'Opep. Faute de solution collective, elle "pourrait déboucher sur une crise bancaire inquiétante avec des risques potentiellement systémiques".

En 2015, "la demande en provenance des pays non membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sera pour la première fois plus importante que celle des Etats membres", selon le rapport.

La Chine va porter la croissance, tandis qu'elle devrait modestement progresser en Amérique du Nord et légèrement diminuer en Europe occidentale.

A plus long terme, l'Opep prévoit une demande d'or noir à 109,7 mjb pour 2035, une hausse 23 mjb comparé à 2010. Quelque 80% de la progression est à mettre au crédit de l'Asie. Le cartel n'avait pas livré de prévision pour 2035 dans son précédent rapport annuel.

La demande sera alimentée presque entièrement -jusqu'à près de 90%- par les besoins de transport dans les pays non membres de l'OCDE.

rp



(AWP / 08.11.2011 15h01)


Commenter L'OPEP confiante pour la demande à moyen terme, malgré risques en Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite