Menu
RSS

Le brut grimpe, sur un marché toujours focalisé sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché conforté par le début de résolution de la crise politique en Grèce après un accord sur un gouvernement d'union nationale, mais où la prudence restait de mise face aux incertitudes en zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 113,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, progressant de 1,96 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 77 cents à 95,03 dollars.

Le cours Brent s'est hissé vers 14H30 GMT jusqu'à 114,88 dollars, son plus haut niveau depuis début septembre, tandis qu'à New York, le WTI grimpait à un sommet depuis début août, à 95,66 dollars.

"Les prix ont bénéficié d'un élan vigoureux, généré par les développements positifs pour résoudre la crise grecque", avec notamment l'annonce de la démission du Premier ministre grec Georges Papandréou, observait Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

Les deux principaux partis politiques grecs se sont entendus dimanche soir pour former un gouvernement de coalition, tandis que le projet de référendum sur le plan européen anti-crise a été retiré, ce qui met un terme à la crise politique aiguë de la semaine précédente.

Même si ces annonces "étaient largement attendues, (...) cela devrait aider la Grèce à sécuriser le versement d'une prochaine tranche de l'aide financière internationale", dont le pays a absolument besoin pour échapper à la faillite, poursuivait Mme Sen.

"A court terme, le fait que la crise grecque connaisse un début d'apaisement devrait empêcher une forte dégringolade des cours du pétrole, étant donné que les nouvelles sur le front européen n'ont pas empiré par ailleurs", confirmaient les experts de Commerzbank.

Le marché était cependant marqué par une certaine volatilité, les investisseurs restant sur leurs gardes, toujours inquiets pour la stabilité de la zone euro, alors que l'Italie, qui voit les taux de rendement de ses obligations s'envoler à des niveaux historiques, focalise désormais leur attention.

"L'absence de progrès concret et la relative déception après le sommet du G20" en fin de semaine dernière dans le sud de la France, "devrait modérer toute euphorie des marchés autour de la Grèce et limiter la progression des prix" enregistrée lundi, soulignait Amrita Sen.

Les opérateurs devraient par ailleurs surveiller cette semaine les rapports mensuels des trois grandes agences énergétiques mondiales, l'Agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA) mardi, avant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi et l'Agence internationale de l'Energie (AIE) -- bras énergétique des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) -- jeudi.

"Etant donné la morosité de l'environnement économique, de nouvelles révisions à la baisse des perspectives de la demande (énergétique mondiale) ne peuvent pas être exclues", avertissaient les analystes de Commerzbank, notant que la croissance de la Chine, deuxième pays consommateur de brut, s'était récemment affaiblie.

rp



(AWP / 07.11.2011 18h38)


Commenter Le brut grimpe, sur un marché toujours focalisé sur la Grèce

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 avril 2017 à 21:17

Pas d'exception aux sanctions russes pour les entreprises pé…

Washington: L'administration Trump n'autorisera pas les entreprises américaines à participer à des projets pétroliers ou gaziers impliquant des sociétés visées par les...

vendredi 21 avril 2017 à 20:48

Le pétrole baisse nettement, le marché rattrapé par le doute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement baissé vendredi, une vague de pessimisme envahissant le marché à l'issue d'une semaine...

vendredi 21 avril 2017 à 18:29

Le pétrole à son plus bas en trois semaines, l'offre américa…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, alors que l'offre américaine paraît intarissable et malgré les efforts de...

vendredi 21 avril 2017 à 15:18

Le pétrole stagne à New York, l'attentisme dominant

New York: Les cours du pétrole stagnaient peu après l'ouverture vendredi à New York, le marché se montrant prudent à l'issue d'une...

vendredi 21 avril 2017 à 13:16

La consommation de produits pétroliers a baissé en mars

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont baissé de 1,3% en mars par rapport à la même période en 2016...

vendredi 21 avril 2017 à 12:25

Le pétrole stable, la surabondance inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, les craintes sur une surproduction mondiale due au pétrole de...

vendredi 21 avril 2017 à 08:48

Chevron: l'Australie maintient un redressement fiscal de 189…

sydney: La justice australienne a confirmé vendredi en appel le redressement fiscal de 189 millions d'euros infligé au géant du pétrole Chevron...

vendredi 21 avril 2017 à 06:02

Le pétrole stable en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient stables, vendredi en Asie, les informations sur une prolongation des baisses de production de l'Opep étant...

jeudi 20 avril 2017 à 20:52

Le pétrole finit sans tendance, tentant de se stabiliser

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole n'ont pas vraiment dégagé de tendance jeudi, tentant de reprendre pied au lendemain d'une forte...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite