Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, sur un marché toujours focalisé sur la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché conforté par le début de résolution de la crise politique en Grèce après un accord sur un gouvernement d'union nationale, mais où la prudence restait de mise face aux incertitudes en zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 113,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, progressant de 1,96 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 77 cents à 95,03 dollars.

Le cours Brent s'est hissé vers 14H30 GMT jusqu'à 114,88 dollars, son plus haut niveau depuis début septembre, tandis qu'à New York, le WTI grimpait à un sommet depuis début août, à 95,66 dollars.

"Les prix ont bénéficié d'un élan vigoureux, généré par les développements positifs pour résoudre la crise grecque", avec notamment l'annonce de la démission du Premier ministre grec Georges Papandréou, observait Amrita Sen, analyste de Barclays Capital.

Les deux principaux partis politiques grecs se sont entendus dimanche soir pour former un gouvernement de coalition, tandis que le projet de référendum sur le plan européen anti-crise a été retiré, ce qui met un terme à la crise politique aiguë de la semaine précédente.

Même si ces annonces "étaient largement attendues, (...) cela devrait aider la Grèce à sécuriser le versement d'une prochaine tranche de l'aide financière internationale", dont le pays a absolument besoin pour échapper à la faillite, poursuivait Mme Sen.

"A court terme, le fait que la crise grecque connaisse un début d'apaisement devrait empêcher une forte dégringolade des cours du pétrole, étant donné que les nouvelles sur le front européen n'ont pas empiré par ailleurs", confirmaient les experts de Commerzbank.

Le marché était cependant marqué par une certaine volatilité, les investisseurs restant sur leurs gardes, toujours inquiets pour la stabilité de la zone euro, alors que l'Italie, qui voit les taux de rendement de ses obligations s'envoler à des niveaux historiques, focalise désormais leur attention.

"L'absence de progrès concret et la relative déception après le sommet du G20" en fin de semaine dernière dans le sud de la France, "devrait modérer toute euphorie des marchés autour de la Grèce et limiter la progression des prix" enregistrée lundi, soulignait Amrita Sen.

Les opérateurs devraient par ailleurs surveiller cette semaine les rapports mensuels des trois grandes agences énergétiques mondiales, l'Agence gouvernementale américaine d'information sur l'Energie (EIA) mardi, avant l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi et l'Agence internationale de l'Energie (AIE) -- bras énergétique des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) -- jeudi.

"Etant donné la morosité de l'environnement économique, de nouvelles révisions à la baisse des perspectives de la demande (énergétique mondiale) ne peuvent pas être exclues", avertissaient les analystes de Commerzbank, notant que la croissance de la Chine, deuxième pays consommateur de brut, s'était récemment affaiblie.

rp



(AWP / 07.11.2011 18h38)


Commenter Le brut grimpe, sur un marché toujours focalisé sur la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

jeudi 21 septembre 2017 à 18:03

Le pétrole en légère baisse face à la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole étaient en léger repli jeudi en fin d'échanges européens, pénalisés par l'appréciation du dollar au lendemain d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite