Menu
RSS
A+ A A-

Hésitation - le marché digère l'emploi US et guette la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se cherchaient une direction vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché nerveux digérant des chiffres mitigés sur l'emploi américain et toujours inquiet de la situation de la zone euro avant un vote de confiance en Grèce.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 111,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 25 cents à 93,82 dollars.

"La situation de la Grèce continue de dominer les marchés du pétrole, les investisseurs restant prudents avant un vote de confiance au Parlement à Athènes ce vendredi, et attendent surtout une stabilisation de l'environnement politique grec", soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

"Au terme d'une semaine très difficile, marquée par une forte volatilité, les incertitudes restent toujours aussi fortes sur les perspectives de la zone euro", ajoutait-elle.

Athènes, par la voix du ministre grec des Finances Evangélos Vénizélos, a officiellement renoncé vendredi au referendum à hauts risques sur le plan de sauvetage européen, dont l'annonce lundi par le Premier ministre grec Georges Papandréou avait semé émoi et confusion sur les marchés.

Mais le gouvernement grec est suspendu à un vote de confiance parlementaire, prévu vendredi, dont l'issue pourrait raviver les inquiétudes sur la situation politique et financière du pays, qui a besoin de recevoir une nouvelle tranche d'aide internationale pour éviter la faillite.

"L'Europe n'est certainement pas sorti d'affaire: comme on l'a vu, les responsables politiques grecs sont capables de mettre inopinément des grains de sable dans les rouages (du mécanisme de sauvetage) de la zone euro, et la Chine a indiqué clairement ses réticences" à investir dans ces conditions dans le Fonds de secours européen (FESF), commentait de son côté Philip Wiper, analyste du courtier PVM.

Le marché digérait par ailleurs les chiffres très mitigés du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, considéré comme un baromètre majeur pour évaluer la santé économique du pays, premier consommateur mondial de brut, dont la reprise reste cahoteuse.

Le taux de chômage a légèrement reculé pour atteindre son plus faible niveau en six mois, surprenant les observateurs, mais le net ralentissement des créations d'emplois pendant cette période - 50% de moins qu'en septembre- a déçu le marché.

Le Brent londonien réussissait cependant à résister mieux que le WTI new-yorkais: il avait été particulièrement soutenu la veille par la décision surprise de la Banque centrale européenne (BCE) d'abaisser son taux d'intérêt directeur pour mieux encourager une reprise économique vacillante.

"Ce virage inattendu de la BCE vers une politique monétaire plus à même d'aider la croissance économique, et la diminution du risque de faillite de la Grèce à court terme", suite à l'abandon du référendum "sont de nature à conforter la hausse des cours du pétrole", soulignaient les experts de Commerzbank.

ds



(AWP / 04.11.2011 18h29)


Commenter Hésitation - le marché digère l'emploi US et guette la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

mercredi 26 juillet 2017 à 21:02

Le pétrole soutenu par une nouvelle chute des stocks américa…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi, stimulés par l'annonce d'une baisse des réserves de brut, d'essence...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite