Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, dans un marché nerveux toujours suspendu à la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole progressaient vendredi en cours d'échanges européens, dans un marché nerveux, tiraillé entre la perspective d'un abandon du référendum grec sur le plan de sauvetage européen et les incertitudes persistantes sur la crise de la dette en zone euro.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 111,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 85 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 36 cents à 94,43 dollars.

"Le marché reste dominé par la Grèce et les soubresauts politiques et financiers de la gestion de la crise de la zone euro", même si "la perspective d'un possible gouvernement d'union nationale à Athènes et de l'abandon du projet de referendum dans le pays ont ramené un début de confiance" parmi les investisseurs, observait Philip Wiper, analyste du courtier PVM.

Le Premier ministre grec Georges Papandréou avait semé émoi et confusion sur les marchés en annonçant lundi son intention de soumettre le plan de sauvetage européen à un référendum à hauts risques.

Mais, sous la pression internationale, il a finalement affirmé jeudi que le référendum n'était "pas une fin en soi", laissant entendre qu'il pourrait y renoncer si l'opposition, qui se dit prête à participer à un gouvernement de transition, soutenait le plan européen.

Par ailleurs, les prix du pétrole ont été soutenus jeudi par la décision surprise de la Banque centrale européenne (BCE) d'une baisse de ses taux d'intérêts pour mieux encourager une reprise économique vacillante.

"Ce virage inattendu de la BCE vers une politique monétaire plus à même d'aider la croissance économique, et la diminution du risque de faillite de la Grèce à court terme" en cas d'abandon du référendum "sont de nature à conforter la hausse des cours du pétrole", soulignaient les experts de Commerzbank.

Mais les investisseurs restaient sur leur garde avant un vote de confiance au Parlement grec prévu vendredi, et que les dirigeants du G20 poursuivaient à Cannes (sud de la France) un sommet largement dominé par la question européenne.

"L'Europe n'est certainement pas sorti d'affaire: comme on l'a vu, les politiques grecs sont capables de mettre inopinément des grains de sable dans les mécanismes (de sauvetage) de la zone euro, et la Chine a indiqué clairement ses réticences" à investir dans ces conditions dans le Fonds de secours européen (FESF), relevait M. Wiper.

L'attention du marché devrait également se tourner vers les Etats-Unis, où sera publié vendredi le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage, considéré comme un baromètre majeur pour évaluer la santé économique du pays, premier consommateur mondial de brut, et dont la reprise reste cahoteuse.

fah



(AWP / 04.11.2011 12h56)


Commenter Le brut monte, dans un marché nerveux toujours suspendu à la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite