Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, mise sur annulation du référendum

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en hausse jeudi à New York dans un marché espérant voir la Grèce abandonner le référendum sur le plan de sauvetage du pays, qui avait semé la consternation sur les places boursières.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a terminé à 94,07 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 1,56 dollar par rapport à la veille.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a terminé à 110,83, en hausse de 1,49 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

"Les marchés (pétroliers) ont uniquement progressé sur l'espoir" de voir Athènes revenir sur sa décision surprise d'organiser une consultation sur le plan conclu au forceps la semaine dernière, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Athènes a semé émoi et confusion lundi soir en annonçant sa volonté de soumettre le plan européen à un référendum à hauts risques.

Mais le Premier ministre Georges Papandréou, sous la pression internationale, a affirmé jeudi que le référendum n'était "pas une fin en soi", laissant entendre qu'il pourrait y renoncer si l'opposition soutenait le plan européen.

De son côté, le chef du parti d'opposition de droite grecque, Antonis Samaras, a appelé jeudi à la formation d'un gouvernement de transition, avant des élections, pour approuver le plan d'aide européen conclu à Bruxelles.

"Cela dissipe la crainte de voir la population grecque plonger dans la crise", s'est félicité M. Lipow.

Le marché pétrolier a salué en outre la baisse surprise par la Banque centrale européenne (BCE) de son principal taux directeur à 1,25%, contre 1,5% précédemment.

"C'est une bonne nouvelle que la BCE essaie d'être plus accommodante", a noté Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Sur le front américain, les nouvelles inscriptions au chômage sont retombées à leur plus bas niveau en cinq semaines, en recul de 2,2% par rapport à la semaine précédente, selon des chiffres publiés par le département du Travail.

Toutefois, "il faut prendre ces chiffres avec précaution car la semaine dernière avait vu une hausse des inscriptions", a tempéré M. Smith, expliquant que le marché se réservait dans ce domaine pour les chiffres du mois d'octobre, qui seront dévoilés vendredi.

Dans l'ensemble, les développements macroéconomiques l'emportent sur les fondamentaux du marché pétrolier", et en raison des développements grecs, de "l'attention portée au G20 mais aussi d'indicateurs américains, les cours du baril devraient rester très volatils jusqu'au week-end, a fait valoir de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

En outre, les analystes de JPMorgan pointaient les "tensions accrues autour du programme nucléaire iranien".

Les médias israéliens ont en effet fait état, ces derniers jours, d'un débat engagé au sein du gouvernement israélien entre partisans et opposants d'une attaque contre les installations nucléaires iraniennes. Dans ce contexte, l'armée israélienne a tiré mercredi avec succès un missile doté d'un nouveau système de propulsion.

En réponse, le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, a affirmé jeudi que l'Iran était "préparé au pire", en mettant en garde les Etats-Unis contre le fait "d'aller vers l'affrontement" avec Téhéran.

"La rhétorique est montée à des niveaux plus vus depuis plusieurs années et cela souligne nos inquiétudes quant aux risques géopolitiques restant élevés pour l'approvisionnement en pétrole", a souligné JPMorgan.

rp



(AWP / 04.11.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, mise sur annulation du référendum


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite