Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se stabilise dans un marché suspendu au G20 et à la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se stabilisaient autour de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, suspendu aux délibérations du G20 et toujours miné par les inquiétudes sur la crise de la dette européenne, renforcées par l'annonce d'un référendum en Grèce en décembre.

Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électronique sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 4 cents à 92,55 dollars.

"Etant donné les inquiétudes macro-économiques et la crainte d'une possible faillite de la Grèce, les cours du pétrole continuent d'osciller au gré des nouvelles et des mouvements d'ensemble des marchés financiers", observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les cours du baril restaient ainsi dominés par la nervosité alors que débutait jeudi un sommet de deux jours des chefs d'Etat et de gouvernement du G20 à Cannes (sud de la France), dominé par la situation de la Grèce.

La perspective d'un référendum dans le pays le 4 décembre continuait d'agiter les investisseurs, son organisation pouvant compromettre le versement d'aides financières des Européens et du Fonds monétaire international (FMI), pourtant indispensable à la Grèce pour lui éviter la faillite.

"Les cours du pétrole ont commencé à battre en retraite mercredi lorsqu'il est apparu que le FMI allait exiger davantage d'assurances de la part d'Athènes avant de lui accorder une nouvelle tranche d'aide, qui ne sera probablement pas versée d'ici le referendum", soulignait M. Kryuchenkov.

Le communiqué de fin de réunion de la banque centrale américaine (Fed), mercredi, a contribué a alimenter la fébrilité du marché: confirmant sa politique monétaire, elle a noté que "des risques importants" persistaient sur croissance du pays et a nettement abaissé ses prévisions économiques pour 2012.

"Dans l'ensemble, les développements macroéconomiques l'emportent sur les fondamentaux (offre et demande) du marché pétrolier. Et les cours du baril devraient rester très volatils jusqu'au week-end, en raison de l'attention portée au G20 mais aussi d'indicateurs américains", poursuivait Andrey Kryuchenkov.

Les Etats-Unis sont les plus gros consommateurs mondiaux de brut.

Ainsi, après l'indice ISM d'activité dans le secteur des services en octobre, attendu jeudi, le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis sera publié vendredi: décortiqué par les investisseurs, il est considéré comme un baromètre de la santé de la première économie mondiale.

tt



(AWP / 03.11.2011 12h31)


Commenter Le brut se stabilise dans un marché suspendu au G20 et à la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite