Menu
RSS
A+ A A-

Tentative de rebond, sur un marché toujours suspendu à la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de se ressaisir mercredi en cours d'échanges européens, remontant légèrement dans un marché encore sous le coup de l'annonce d'un référendum en Grèce susceptible d'aggraver la crise de la dette en zone euro.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 17 cents à 92,36 dollars.

"Considérant l'avalanche de mauvaises nouvelles" dans la zone euro, "le marché du pétrole résiste plutôt bien", même si sa "bonne tenue est très fragile", commentait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les cours du pétrole avaient été plombés la veille par un indicateur manufacturier décevant en Chine et par l'annonce lundi soir d'un référendum en Grèce sur le plan de sauvetage européen - ravivant les craintes sur la crise des dettes souveraines dans la zone euro.

"Le marché s'est ressaisi dès mardi en fin d'échanges américains, alors que les investisseurs prenaient conscience de la possibilité que (le Premier ministre grec) Georges Papandréou n'ait pas suffisamment de soutien au Parlement pour organiser son référendum", expliquait Mme Varga.

"La vague de choc" générée par la perspective d'un référendum grec "s'est quelque peu estompée, et les espoirs d'un nouvel assouplissement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) soutiennent également le marché", ajoutaient les experts de Commerzbank.

La Fed doit rendre mercredi une décision de politique monétaire très attendue. La perspective d'un soutien accru à une économie américaine vacillante, passant par de nouvelles injections de liquidités, est de nature à affaiblir le dollar, ce qui rendrait plus attractifs les prix des matières premières libellées en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les chiffres de la fédération professionnelle américaine API apportaient également un peu de réconfort au marché: elle a fait état mardi soir d'un recul de 156.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis, lors de la semaine achevée le 28 octobre.

Elle a également estimé que les stocks d'essence avaient baissé de 1,1 million de barils et les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 3,4 millions de barils.

"Ce sont des statistiques très encourageantes et les prix du pétrole réagissent en conséquence" avant les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, observait Tamas Varga.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer de son côté une hausse de 900.000 barils des stocks américains de brut, ainsi qu'une baisse de 600.000 barils des stocks d'essence et une chute de 1,5 million de barils des réserves de produits distillés.

La prudence restait cependant de mise dans la zone euro, à la veille d'une réunion du G20 jeudi et vendredi à Cannes (sud de la France), qui devrait être dominée par la question de la Grèce.

"La zone euro est comme une flotte de navires, dont l'un (la Grèce) est en si mauvais état qu'il menace de couler. Et le capitaine de ce bateau annonce qu'il soumet toute décision au vote de son équipage en mutinerie... au risque de faire naufrager avec lui une partie de la flotte", commentait Mme Varga.

jq



(AWP / 02.11.2011 12h45)


Commenter Tentative de rebond, sur un marché toujours suspendu à la Grèce


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite