Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, miné par le dollar et les doutes sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur repli lundi en fin d'échanges européens, dans un marché pénalisé par un sensible renchérissement du dollar et les incertitudes persistantes sur la zone euro.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,53 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,38 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,30 dollar à 92,02 dollars.

"Les cours du baril ont chuté vendredi et ils continuent lundi de souffrir de prises de bénéfices, après avoir engrangé (en octobre) leur plus forte hausse mensuelle depuis deux ans", observait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Le marché pâtissait particulièrement d'un net renchérissement du dollar face à l'euro et face à un yen sous pression après une nouvelle intervention de la Banque du Japon (BoJ) sur le marché des changes.

L'appréciation de la monnaie américaine rend en effet moins attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "le marché continue de se demander si l'accord européen (de la semaine dernière) sera suffisant pour stopper la contagion de la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro", observaient les analystes du cabinet JBC Energy.

L'accord conclu jeudi à Bruxelles, prévoyant notamment une décote des créances privées de la Grèce et un renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF), "avait généré une réaction d'euphorie, mais celle-ci est terminée" à mesure que les investisseurs en décortiquent le détail, confirmait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Les opérateurs se tournent désormais vers le sommet du G20 jeudi et vendredi à Cannes, où des précisions sur le plan de sauvetage européen devraient émerger. En attendant, le renchérissement du dollar accroît la pression sur le pétrole", poursuivait-il.

Selon lui, le marché devrait rester nerveux avant une semaine marquée, outre le G20, par les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE), mercredi et jeudi respectivement, et par les chiffres mensuels de l'emploi américain vendredi.

"Les perspectives économiques semblent diverger de plus en plus entre l'Europe et les Etats-Unis", premier pays consommateur de brut dans le monde "où la reprise semble être enclenchée, au moins sur le court terme", observaient les experts de JBC Energy.

Les indicateurs américains restaient cependant mitigés: ainsi, l'activité économique dans la région de Chicago a ralenti plus qu'attendu en octobre, selon un indice de l'association professionnelle ISM publié lundi. Les Etats-Unis avaient cependant fait état jeudi d'une croissance plus forte qu'attendu au troisième trimestre.

Dans ce contexte, le baril de WTI coté à New York, malgré son recul de vendredi, avait engrangé près de 6 dollars sur la semaine dernière, tandis que le cours du Brent échangé à Londres a terminé la semaine quasiment à l'équilibre par rapport au vendredi précédent -- et ce malgré des tensions toujours sensible sur l'offre physique de pétrole en mer du Nord.

En conséquence, l'écart entre les deux bruts de référence, qui évoluait autour de 25 dollars il y a dix jours, s'est désormais réduit à environ 16 dollars.

rp



(AWP / 31.10.2011 18h31)


Commenter Le brut se replie, miné par le dollar et les doutes sur la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite