Menu
RSS
A+ A A-

En repli, miné par le dollar et les doutes sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de se replier lundi en cours d'échanges européens, dans un marché pénalisé par un sensible renchérissement du dollar et sur fonds d'incertitudes persistantes sur les perspectives de résolution de la crise de la dette dans la zone euro.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,31 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 60 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 83 cents à 92,49 dollars.

"Les cours du baril ont chuté vendredi et ils continuaient lundi de souffrir de prises de bénéfices, après avoir engrangé (en octobre) leur plus forte hausse mensuelle depuis deux ans", observait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

Le marché pâtissait particulièrement d'un net renchérissement du dollar face à l'euro et face à un yen sous pression pression après une nouvelle intervention de la Banque du Japon (BoJ) sur le marché des changes.

L'appréciation de la monnaie américaine rend en effet moins attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "le marché continue de se demander si l'accord européen (de la semaine dernière) sera suffisant pour stopper la contagion de la crise des dettes souveraines au sein de la zone euro", observaient les analystes du cabinet JBC Energy.

L'accord conclu jeudi à Bruxelles, prévoyant notamment une décote des créances privées de la Grèce et un renforcement du Fonds européen de stabilité financière (FESF), "manque de précisions, et après une première réaction d'euphorie sur les marchés, le scepticisme commence à enfler et les prix du pétrole ont perdu leurs gains initiaux", indiquaient-ils.

"Les perspectives économiques semblent diverger de plus en plus entre l'Europe et les Etats-Unis", premier pays consommateur de brut dans le monde "où la reprise semble être enclenchée, au moins sur le court terme", poursuivait JBC Energy.

Ainsi, le moral des ménages américains est remonté contre toute attente et pour le deuxième mois d'affilée en octobre, selon un indice publié vendredi par l'Université du Michigan, au lendemain de l'annonce d'une croissance américaine plus forte qu'attendu au troisième trimestre.

Dans ce contexte, le baril de WTI coté à New York, malgré son recul de vendredi, a engrangé près de 6 dollars sur la semaine dernière, tandis que le cours du Brent échangé à Londres a terminé la semaine quasiment à l'équilibre par rapport au vendredi précédent - et ce, malgré des tensions toujours sensible sur l'offre physique de pétrole en mer du Nord.

En conséquence, l'écart entre les deux bruts de référence, qui évoluait autour de 25 dollars il y a dix jours, s'est désormais réduit à environ 16 dollars.

cha



(AWP / 31.10.2011 12h31)


Commenter En repli, miné par le dollar et les doutes sur la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite