Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit la semaine sur un repli à New York

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont terminé sur un repli vendredi à New York, sous le coup de prises de bénéfices après avoir été dopés la veille par le plan des pays de la zone euro pour endiguer la crise de la dette.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a terminé à 93,32 dollars, en baisse de 64 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a perdu 2,17 dollars à 109,91 dollars.

"On assiste à des prises de bénéfices. Par ailleurs, les chiffres industriels publiés au Japon étaient négatifs, ce qui a pesé sur les cours", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La production industrielle de l'archipel nippon a reculé de 4% en septembre, accusant sa première diminution en six mois.

Aux Etats-Unis en revanche, la hausse des dépenses de consommation des ménages s'est accélérée sur le même mois, à 0,6%, un chiffre conforme aux prévisions.

Cette dernière statistique "n'est pas mauvaise, mais le marché essaie de se remettre de la forte hausse" de jeudi, a observé Phil Flynn, de PFG Best.

Les cours avaient bondi de 3,76 dollars jeudi après l'annonce d'une accélération de la croissance aux Etats-Unis au troisième trimestre et surtout de l'accord des pays de la zone euro, réunis en sommet à Bruxelles.

Il prévoit que les banques renoncent à la moitié de leurs créances de dette publique grecque, une recapitalisation des établissements financiers de la région et un renforcement de la force de frappe du fonds de secours destiné à éviter une contagion à d'autres pays fragiles.

"Le marché pétrolier va maintenant regarder de l'avant pour voir comment l'Union européenne applique son programme de réduction de la dette", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Maintenant que le plan a été annoncé, il faut voir comment il va être appliqué. Certains observateurs vont se montrer sceptiques et se demander s'il est suffisant: est-ce que le plan de secours est assez important si la crise de propage à l'Espagne et l'Italie", a renchéri Phil Flynn.

"On anticipait une récession aux Etats-Unis, un défaut en Europe, et on se rend maintenant compte qu'on n'est pas en récession, ce qui est bon pour la demande, et que l'Europe ne va pas s'effondrer. Mais certains problèmes persistent et un baril à 93 ou 95 dollars est peut être excessif, c'est pour cela que les cours se replient", a-t-il estimé.

Malgré son repli de vendredi, le baril affiche un bond de près de six dollars sur la semaine et d'environ 14 dollars depuis le début du mois sur le marché new-yorkais.

Pour les analystes de Barclays Capital, la forte hausse des cours jeudi montre "qu'en l'absence d'indicateurs macroéconomiques catastrophiques, les fondamentaux du marché (offre et demande, ndlr) permettent aux prix de montrer leur vrai potentiel et que la résistance est moins forte à la hausse" qu'à la baisse.

rp



(AWP / 31.10.2011 06h21)


Commenter Le brut finit la semaine sur un repli à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite