Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, pâtit de prises de bénéfices après l'envolée d'hier

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens, pâtissant de prises de bénéfices après s'être envolés de plus de 3 dollars la veille, à Londres comme à New York, dans un marché continuant de digérer l'accord conclu jeudi dans la zone euro.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 111,03 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,03 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,33 dollar à 92,63 dollars.

Les investisseurs engrangeaient quelques bénéfices, après la forte hausse enregistrée jeudi, qui a vu les cours bondir de 3,17 dollars à Londres et de près de 4 dollars à New York, fortement soutenus par l'accord conclu lors d'un sommet européen jugé décisif.

Les Etats de la zone euro sont parvenus dans la douleur à boucler jeudi au petit matin un plan destiné à résoudre la crise des dettes souveraines, portant notamment sur une réduction de 50% des créances grecques détenus par les banques et renforcement du Fonds européen de stabilité financières (FESF).

"Les marchés ont salué sans aucune ambiguïté les résultats du sommet européen. Les Bourses se sont envolées, et les prix des matières premières ont bondi. Mais la hausse vigoureuse des prix du pétrole n'est pas allée de paire avec les volumes d'échanges", qui sont restés peu élevés, rappelait Peter Beutel, analyste de Cameron Hanover.

Selon lui, alors que le prix du WTI a pris plus de 6 dollars en l'espace de quatre séances, il y a le risque d'une "surévaluation" des cours, même si la robustesse de la croissance économique américaine pouvait soutenir en partie ce net rebond.

Les Etats-Unis ont publié jeudi des chiffres du Produit intérieur brut (PIB) en hausse de 2,5% au troisième trimestre, laissant présager un renforcement de la reprise et à terme de la demande énergétique du pays.

"Il faut noter que l'+envolée+ des prix concerne surtout le WTI, alors que le Brent (coté à Londres) en a peine profité", gagnant seulement 2 dollars sur l'ensemble de la semaine, observaient toutefois les analystes de Commerzbank.

"Cela implique que la marge de progression pour le Brent a déjà été effacée et qu'ont peut s'attendre à un repli des cours dès que l'euphorie des marchés financiers commencera à s'estomper", estimaient-ils.

D'autant que, selon Olivier Jakob, analyste du cabinet suisse Petromatrix, les difficultés de la zone euro sont loin d'être résolues.

"Il n'est pas certain que l'accord de Bruxelles fasse grand chose pour renforcer la confiance des consommateurs européens. La croissance économique de la zone euro pose toujours problème (...), et la région n'en a certainement pas fini avec un taux de chômage élevé", expliquait-il.

fah



(AWP / 28.10.2011 12h31)


Commenter Le brut recule, pâtit de prises de bénéfices après l'envolée d'hier


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite