Menu
RSS
A+ A A-

Hausse confortée, pétrole dopé par le plan européen et le PIB américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, gagnant autour de 3 dollars, dopés par l'adoption d'un plan destiné à mettre un terme à la crise des dettes dans la zone euro et l'annonce d'une croissance américaine plus forte que prévue.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 111,93 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3,02 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2,93 dollars à 93,14 dollars.

"Après les incertitudes et la grosse nervosité dans les échanges ces dernières semaines, le marché semble enfin trouver un certain répit", alors que se multipliaient "les signes d'optimisme" autant en Europe qu'aux Etats-Unis, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Ainsi, à l'instar des places boursières et des autres marchés de matières premières, les cours du pétrole ont vigoureusement rebondi, profitant de l'enthousiasme des investisseurs après le sommet européen de la veille.

A l'issue de dix heures de tractations, les Etats de la zone euro se sont accordés sur une réduction drastique de la dette grecque, ainsi que sur un renforcement du Fonds de secours financier (FESF) et un programme de recapitalisation des banques européennes.

"Les modalités de cet accord ont revigoré les marchés, et aussi permis à l'euro de monter sensiblement face au dollar, ce qui contribuait aussi à tirer les prix du pétrole vers le haut", ajoutait Mme Sokou.

Le vif affaiblissement du billet vert face à un euro requinqué, qui s'est envolé à plus de 1,42 dollar pour la première fois en sept semaines, rendait plus attractifs les achats de brut libellés en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Pour que les cours du pétrole maintiennent leurs gains, il va falloir que cet appétit pour les actifs jugés risqués se renforce, le marché aura donc besoin de davantage de détails sur les étapes à plus long terme pour éviter tout défaut de paiement d'Etats de la zone euro", tempérait de son côté Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les prix du pétrole ont ensuite accéléré leur hausse après l'annonce de la première estimation officielle du Produit intérieur brut (PIB) aux Etats-Unis au troisième trimestre: la croissance économique des Etats-Unis a atteint 2,5%, soit plus qu'attendu par les analystes.

Cet indicateur était de nature à rassurer sur la santé de la première économie mondiale, alors que le marché s'était interrogé sur la résistance de la demande énergétique des Etats-Unis.

Le Département américain de l'Energie (DoE) a fait état mercredi d'une hausse massive de 4,7 millions de barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 21 octobre, soit près de 12 fois plus qu'attendu, mais les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) avaient au contraire chuté de 4,3 millions de barils.

"La demande de produits distillés ne cesse de progresser, en hausse de 7,5% par rapport à la même période l'an dernier et la consommation est robuste avant les mois d'hiver, ce qui est encourageant" pour le marché, estimait M. Kryuchenkov.

ds



(AWP / 27.10.2011 18h36)


Commenter Hausse confortée, pétrole dopé par le plan européen et le PIB américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite