Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à Londres, le marché prudent avant le sommet européen

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se cherchaient toujours une direction mardi en fin d'échanges européens, confortant leur hausse à New York mais reculant nettement à Londres, dans un marché prudent à la veille d'un nouveau sommet décisif en zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 110,28 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,17 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, gagnait 2,17 dollar à 93,44 dollars.

Il a atteint 94,65 dollars mardi vers 12H00 GMT, son plus haut niveau depuis début août, confortant ses gains après s'être envolé la veille de près de 4 dollars. Le cours du Brent, qui avait grimpé de près de 2 dollars lundi, pâtissait en revanche de prises de bénéfices.

Le Brent coté à Londres, plus dépendant du marché européen, "paie un lourd tribut à cause de la crise de la zone euro, et reste en arrière d'un WTI revigoré", dans un marché où la prudence reste de mise, soulignait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Les discussions du week-end ont dessiné les contours des composantes d'un "accord global" qui pourrait être entériné par les dirigeants européens lors d'un sommet mercredi, portant sur une recapitalisation des banques européennes et sur le Fonds de secours européen (FESF).

Mais en raison des divergences franco-allemandes, "les incertitudes persistent sur le financement du FESF et également sur leur capacité à adopter un plan sur le long terme capable de mettre véritablement fin à la crise de la dette", expliquait M. Kryuchenkov.

Le marché pétrolier, comme les places boursières, a été par ailleurs agité par des indicateurs peu encourageants aux Etats-Unis: ainsi, le moral des ménages américains a plongé en octobre à son plus bas niveau depuis mars 2009 alors que le pays était encore en récession, selon l'institut Conference Board.

Le WTI coté à New York n'en restait pas moins en forte hausse, poursuivant son élan de la veille.

"Les opérateurs réagissent à un sentiment général et diffus que l'économie mondiale est en train de s'améliorer. Le risque d'un retour en récession semble être en train de s'estomper, ou du moins les choses ne semblent pas empirer", commentait Peter Beutel, analyste du cabinet américain Cameron Hanover.

L'écart entre les deux cours pétroliers de référence, qui s'était creusé jusqu'à près de 27 dollars début septembre, est redescendu depuis lundi sous la barre des 20 dollars -- pour la première fois depuis quatre mois.

Autre signe positif pour le marché américain, les cours des contrats à termes sur le WTI connaissent un phénomène de "backwardation" pour la première fois depuis trois ans selon les analystes -- c'est-à-dire que les contrats pour livraison dans plusieurs mois sont moins chers que le contrat de référence pour livraison en décembre.

Cela implique d'habitude que les investisseurs redoutent un rétrécissement de l'offre dans les mois à venir et souhaitent s'en prémunir en regarnissant leurs stocks, ce qui fait donc monter les cours pour le contrat à plus court terme.

"Les prix du WTI réagissent à la forte réduction des stocks pétroliers américains au cours des dernières semaines", notait Commerzbank. Les réserves de brut aux Etats-Unis ont chuté de 24,2 millions de barils (-7% du total) depuis début septembre, selon le Département américain de l'Energie.

rp



(AWP / 25.10.2011 18h36)


Commenter Le brut recule à Londres, le marché prudent avant le sommet européen


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 20:56

La hausse de la production américaine d'or noir pèse sur le …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole new-yorkais et londonien ont terminé en baisse vendredi, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ayant à...

vendredi 19 janvier 2018 à 18:14

Le pétrole recule, l'AIE alarme avec ses prévisions sur les …

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, en baisse nette sur la semaine alors que l'Agence internationale de...

vendredi 19 janvier 2018 à 15:24

Le pétrole new-yorkais lesté à l'ouverture par l'offre améri…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture vendredi alors que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a à son tour...

vendredi 19 janvier 2018 à 12:12

Le pétrole recule, l'AIE prévoit une production américaine r…

Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que les inquiétudes du marché sur un éventuel bond de...

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue aux Etats-Unis, le rééq…

Paris: En dépassant les 10 millions de barils par jour, les Etats-Unis devraient battre leur record historique de production d'or noir cette...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite