Menu
RSS
A+ A A-

Le brut flambe à New York, porté par un amalgame de facteurs

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini lundi en forte hausse, atteignant un record depuis le 3 août à New York, à la faveur du regain d'optimisme en Europe jumelé à la baisse du dollar ainsi qu'aux incertitudes renouvelées pour la situation au Moyen-Orient.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre, dont c'est le second jour comme contrat de référence, a bondi de 3,95 dollars à 91,35 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a conclu à 111,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange, en hausse de 1,92 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

"Les cours flambent et la prime au risque est de retour", a résumé Rich Ilczyszyn, de MF Global.

"Les premiers échanges ont été stimulés par l'indice PMI de Chine, puis le marché a été motivé par la hausse de l'énergie sous toutes ses formes, mais aussi des céréales, dans le sillage des Bourses" qui ont salué les avancées des Européens dans le dossier de la crise de la dette, a souligné l'analyste.

L'espoir d'une reprise de la demande énergétique en Chine, deuxième consommateur de brut dans le monde, a été alimenté par la publication de l'indice PMI préliminaire de la banque HSBC.

Au plus haut depuis cinq mois, cet indice a fait état d'une reprise au mois d'octobre de l'activité manufacturière chinoise, après trois mois de contraction successifs.

Citant un haut responsable chinois, Phil Flynn, de PFG Best Research, a fait valoir que Pékin avait "pris des mesures pour ralentir l'inflation".

"Ceci peut signifier soit que la demande en pétrole a nettement progressé, soit que les Chinois sont en train de puiser dans leurs réserves, qui vont devoir être remplies de nouveau", a-t-il noté.

A Bruxelles, les dirigeants européens ont tracé dimanche les grandes lignes d'un plan de sortie de crise de la dette qui menace la zone euro, malgré des désaccords persistants sur les modalités d'un renforcement du Fonds de soutien de la zone euro (FESF).

Ils ont cependant repoussé toute décision à un nouveau sommet européen, prévu mercredi et qui se veut cette fois décisif.

Les Bourses européennes ont fini sur de fortes progressions et le dollar a baissé face à l'euro, rendant le brut, libellé en monnaie américaine, plus intéressant pour les acheteurs munis d'autres devises.

"Il y a aussi les investisseurs qui se disent que comme les Américains se retirent d'Irak, ça va ajouter de la volatilité au Moyen-Orient. On a en plus le nouveau régime en Libye en période de test", a noté M. Ilczyszyn.

Le président américain Barack Obama a annoncé vendredi que les Etats-Unis comptaient retirer leurs 39'000 soldats d'Irak d'ici la fin de l'année. Washington a ensuite mis en garde l'Iran voisin que cela ne signifiait pas un désengagement américain de la région.

En outre, les investisseurs surveillaient la situation en Arabie saoudite, premier producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Le décès samedi du prince héritier saoudien Sultan ben Abdel pourrait attirer l'attention du marché sur les problèmes de succession à la tête du royaume saoudien, ont estimé plusieurs analystes.

rp



(AWP / 25.10.2011 06h21)


Commenter Le brut flambe à New York, porté par un amalgame de facteurs


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite