Menu
RSS
A+ A A-

Le brut accélère ses gains, dans un marché rassuré par la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leurs gains lundi en fin d'échanges européens, remontant à New York au-dessus de 90 dollars le baril pour la première fois depuis plus d'un mois, dans un marché rassuré par les grandes lignes d'un plan de sortie de la crise des dettes en zone euro.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 111,21 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,66 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le second jour comme contrat de référence, bondissait de 3,22 dollars à 90,62 dollars.

Il remontait au-dessus du seuil de 90 dollars pour la première fois depuis le 15 septembre, grimpant même vers 15H45 GMT jusqu'à 90,86 dollars - un plus haut depuis début août.

"Aucune solution définitive n'a émergé au sommet européen de dimanche, et il faudra patienter jusqu'à la réunion de mercredi. Mais le monde ne s'est pas écroulé pour autant et le marché reste soutenu par la perspective d'une décision simplement retardée", observait Olivier Jakob, analyste du cabinet Petromatrix.

Réunis dimanche à Bruxelles, les dirigeants européens ont tracé les grandes lignes d'un plan de sortie de crise de la dette qui menace la zone euro, malgré des désaccords persistants sur les modalités d'un renforcement du Fonds de soutien de la zone euro (FESF).

Ils ont cependant repoussé toute décision à un nouveau sommet européen, prévu mercredi et qui se veut cette fois décisif.

"Il y a eu quelque signaux encourageants sur les grandes lignes de ce plan de sauvetage potentiel, ce qui a apporté un peu de soutien à l'euro" et tirait les places boursières vers le haut, soulignait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

L'affaiblissement du dollar face à un euro revigoré rendait plus attractifs les achats de pétrole, libellé dans la monnaie américaine.

"Mais la situation de la zone euro reste très précaire, et l'incertitude devrait générer pas mal de nervosité dans les échanges sur le marché pétrolier" d'ici à la réunion de mercredi, avertissait Mme Sokou.

"Le niveau des désaccords entre les responsables européens reste extrême et le processus de décision est pour le mieux chaotique", abondait M. Jakob.

Le moral des investisseurs était cependant soutenu par l'espoir d'une reprise de la demande énergétique en Chine, deuxième consommateur de brut dans le monde.

Selon un indice PMI préliminaire de la banque HSBC publié lundi, au plus haut depuis cinq mois, l'activité manufacturière chinoise est repartie à la hausse au mois d'octobre après trois mois de contraction successifs.

"Cela renforce la confiance du marché et l'appétit pour les actifs jugés plus risqués", dont les matières premières, relevait Myrto Sokou.

Toutefois, "la remontée de l'indice PMI peut apaiser les inquiétudes d'une contraction violente de l'économie chinoise, mais une longue période de ralentissement marqué est toujours à attendre", tempérait Julian Jessop, analyste de Capital Economics.

Par ailleurs, les opérateurs surveillaient la situation en Arabie saoudite, premier producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Le décès samedi du prince héritier saoudien Sultan ben Abdel, pourrait aiguiser l'attention du marché sur les problèmes de succession à la tête du Royaume saoudien, estimait Commerzbank.

rp



(AWP / 24.10.2011 18h31)


Commenter Le brut accélère ses gains, dans un marché rassuré par la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite