Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, porté par la Libye et l'Europe

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en nette hausse vendredi, les assurances données par Paris et Berlin sur la zone euro et le décès du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi redonnant le goût du risque aux investisseurs.

Vers 13H20 GMT, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, gagnait 1,98 dollar à 88,05 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"La mort de Mouammar Kadhafi a ajouté une prime au risque sur le marché. Au début on se disait que son décès allait avoir une influence à la baisse, mais le marché a plutôt bien tenu hier", a observé Rich Ilczyszyn, analyste chez MF Global.

"Les gens commencent à se demander qui va vraiment être au pouvoir en Libye, comment la reprise de la production va se passer...", a-t-il expliqué.

La Libye produisait environ 1,6 million de baril par jour (mbj) avant l'éclatement en février du soulèvement qui a mené à la chute puis à la mort de Mouammar Kadhafi et qui a totalement paralysé l'activité pétrolière. Il s'agit du troisième pays producteur d'Afrique.

Après la chute de Tripoli en août, et la prise de pouvoir par le Conseil national de transition (CNT), la production a repris progressivement et dépasse désormais les 350.000 barils par jour.

Selon JPMorgan, le réel retour de l'or noir libyen sur le marché mondial, susceptible de permettre un relâchement des cours, devrait encore prendre six mois. "Si le retrait de la Libye du marché pétrolier a été très rapide, son retour, et les effets induits, va être un processus bien plus progressif", ont écrit dans une note les analystes de la banque d'affaire américaine.

La promesse faite jeudi soir par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel qu'une "réponse globale et ambitieuse" à la crise de la dette serait apportée d'ici mercredi prochain encourageait en outre à un optimisme prudent.

"Le brut est porté par les attentes à propos d'une possible solution apportée au (renforcement) du Fonds de secours européen, qui vise surtout à rassurer ceux qui craignent que la crise de la dette en Europe ne s'étende", a remarqué Eric Bikel, de Summit Energy.

Les économistes de Commerzbank mettaient toutefois en garde contre tout triomphalisme précoce: "il se peut que la déception soit grande si (les dirigeants européens) échouent".

tt



(AWP / 21.10.2011 15h51)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, porté par la Libye et l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 20:15

Le pétrole progresse à quelques jours d'une réunion stratégi…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse vendredi lors d'une séance écourtée, profitant...

vendredi 24 novembre 2017 à 18:17

Le pétrole monte, l'oléoduc Keystone reste paralysé

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens, le WTI américain profitant en particulier d'une perturbation régionale de l'offre...

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite