Menu
RSS
A+ A A-

Le brut peine à trouver une direction avant le sommet en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se cherchaient une direction vendredi en cours d'échanges européens, reculant légèrement à Londres et montant prudemment à New York, dans un marché fébrile, attentiste avant un sommet européen sur la crise des dettes souveraines dimanche à Bruxelles.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, baisse de 22 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, gagnait quant à lui 24 cents à 86,31 dollars.

Les cours du baril continuaient d'évoluer dans une fourchette étroite, "suspendus aux annonces et aux rumeurs" sur la gestion de la crise des dettes souveraines dans la zone euro, expliquait Olivier Jakob, analyste du cabinet suisse Petromatrix.

Lors du sommet de l'Union européenne (UE) dimanche, "la France et l'Allemagne devraient à nouveau faire des déclarations fortes sur leur engagement à résoudre la crise, mais il faudra désormais attendre mercredi pour savoir à quel compromis les deux pays ont pu arriver", commentait M. Jakob.

Le président Nicolas Sarkozy et la chancelière Angela Merkel ont annoncé jeudi soir qu'ils prévoyaient un second sommet "au plus tard mercredi" prochain pour préparer une "réponse globale et ambitieuse" à la crise de la dette.

Ce nouveau délai entretenait la prudence parmi les investisseurs, alors que les divergences subsistent entre Paris et Berlin sur les modalités du renforcement du Fonds de secours de la zone euro (FESF) et d'une recapitalisation des banques européennes.

"Les prix du pétrole à court terme dépendront énormément de ce que sera le plan de sauvetage de la zone euro et comment les marchés financiers réagiront dans leur ensemble" aux prochains sommets européens, confirmait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le marché pâtit toujours de "la crainte d'un défaut de paiement de la Grèce et d'une aggravation des difficultés de l'Union monétaire, au cas où ses dirigeants n'arriveraient pas à se mettre d'accord", ajoutait-il.

En revanche, "les prix ont très peu réagi à l'annonce de la mort du colonel Kadhafi, car le marché avait déjà largement intégré le retour progressif de la production pétrolière libyenne", notait M. Kryuchenkov.

La Libye produisait environ 1,6 million de baril par jour (mbj) avant l'éclatement en février du soulèvement qui a mené à la chute puis à la mort de Mouammar Kadhafi et qui a totalement paralysé l'activité pétrolière.

Après la chute de Tripoli en août, et la prise de pouvoir par le Conseil national de transition (CNT), la production a repris progressivement et dépasse désormais les 350'000 barils par jour.

La mort du dirigeant, jeudi après sa capture par les troupes du CNT, "est susceptible de stabiliser la situation" et de "stimuler le moral de la population", mais les divisions politiques et la question de la sécurité dans le pays "demeurent des problèmes à résoudre" en priorité avant d'espérer un redémarrage complet du secteur pétrolier libyen, estimait Andrey Kryuchenkov.

rp



(AWP / 21.10.2011 13h01)


Commenter Le brut peine à trouver une direction avant le sommet en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite