Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en baisse à New York, le marché toujours pénalisé par l'Europe

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en baisse jeudi matin à New York, dans un marché toujours sensible aux développements en cours dans la zone euro où Paris et Berlin tentent de s'entendre sur un renforcement de la capacité du Fonds de secours aux pays en difficultés (FESF).

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, a ouvert en hausse de 24 cents, avant de lâcher 38 cents à 85,73 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

"Le marché espère qu'un accord soit en vue en Europe", a commenté Bart Melek, de TD Securities, notant toutefois "qu'aucun changement spécifique" n'a été constaté dans le dossier depuis la veille.

Les investisseurs renouaient avec l'attentisme avant un sommet de l'Union européenne (UE) dimanche à Bruxelles, où doit être discuté un renforcement de la capacité du Fonds de secours aux pays en difficultés de la zone euro (FESF) entre 1000 et 2000 milliards d'euros.

L'Allemagne montre de fortes réticences sur la question "et ne semble pas s'être encore entendue avec la France sur la force de frappe du FESF. Ils ne se sont pas encore accordés non plus sur l'étendue du sacrifice qui sera imposé aux créanciers privés de la Grèce", a commenté David Hufton, analyste du courtier PVM.

Le rôle du FESF dans une recapitalisation des banques européennes fait également toujours débat entre les deux pays. Le président français Nicolas Sarkozy s'est rendu mercredi soir à Francfort pour y rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel mais rien n'a filtré sur la teneur des discussions.

Si aucun accord n'est trouvé "sur les obligations et les banques européennes, une crise comme celle provoquée par la chute de (la banque d'affaire) Lehman Brothers (en 2008, à l'origine de la crise financière) n'est pas à exclure", a noté Phil Flynn de PFG Best Research.

"Et si l'effet domino commence à se propager, il est évident que la demande en pétrole va chuter aussi", a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, l'annonce mercredi d'une chute forte et inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 14 octobre n'a pas réussi à rasséréner les investisseurs sur la solidité de la demande énergétique américaine.

"Le marché est préoccupé par les développements macro-économique et cette chute importante et inattendue n'a eu aucun effet" sur les cours, a confirmé M. Melek.

rp



(AWP / 20.10.2011 15h44)


Commenter Le brut en baisse à New York, le marché toujours pénalisé par l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

mardi 12 décembre 2017 à 18:19

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mardi 12 décembre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à l'ouverture à New York par un problème en…

New York: Le pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture mardi, encore soutenu par la fermeture d'un important oléoduc en mer du Nord de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite