Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, à l'unisson de Wall Street

prix-du-petrole 
:

New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mardi à New York, à l'unisson de Wall Street, les marchés reprenant confiance quant à la demande aux Etats-Unis grâce à un indicateur positif sur l'immobilier.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a gagné 1,96 dollar à 88,34 dollars, son plus haut niveau à la clôture depuis un mois sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 111,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 99 cents par rapport à la clôture de lundi.

"La hausse des marchés pétroliers vient principalement de la progression des marchés boursiers et de l'espoir que l'économie se porte finalement mieux qu'on ne pensait encore récemment", a expliqué Bart Melek, stratège chez TD Securities.

Après avoir ouvert en recul, Wall Street est passé dans le vert dans le sillage de la publication de l'indice NAHB Housing Market. Cette statistique, qui mesure le moral des professionnels de l'immobilier, est ressortie au-delà des attente des analystes.

Les cours de l'or noir ont également profité des résultats trimestriels "meilleurs qu'attendu de l'une des plus grandes banques américaines", Bank of America, a souligné M. Melek.

Deuxième banque américaine en terme d'actifs, BofA a annoncé être repassée dans le vert au troisième trimestre avec un bénéfice net de 5,88 milliards de dollars, contre une perte de 7,65 milliards un an plus tôt.

"Cela a soutenu la confiance. Ces bénéfices profitent au reste de l'économie", a souligné l'analyste.

Toutefois, a-t-il rappelé, les investisseurs restent préoccupés par la crise de la dette en Europe et le risque "que les banques ne puissent pas être recapitalisées par l'Europe aussi vite que nous ne le pensions".

"Il y a toujours une inquiétude relative à la crise de la dette en Europe et au problème de capitalisation des banques", a abondé Andy Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates à Houston.

Autre sujet de préoccupation des marchés pétroliers: la demande chinoise.

"Le ralentissement de la croissance de l'économie chinoise au dernier trimestre inquiète les marchés", a souligné Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Deuxième pays consommateur de brut dans le monde, le géant asiatique a vu son produit intérieur brut (PIB) croître de 9,1% au troisième trimestre en rythme annuel, contre 9,5% au deuxième.

"Ces chiffres ont renforcé les inquiétudes (concernant la solidité de l'économie chinoise), après l'annonce la veille d'un nouvel affaiblissement de la demande pétrolière du pays", ont remarqué les économistes de Commerzbank.

"Un chiffre de 9,1% reste extraordinaire, mais le marché a mal réagi", a dit M. Lipow.

La croissance de la consommation pétrolière chinoise a nettement ralenti au troisième trimestre (à 3,2%, contre 5,2% au deuxième trimestre et 9,1% sur les trois premiers mois de l'année).

rp



(AWP / 19.10.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, à l'unisson de Wall Street


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite