Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, la croissance en Chine et la zone euro inquiètent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mardi en cours d'échanges européens, dans un marché ébranlé par le ralentissement de la croissance chinoise au troisième trimestre, et toujours marqué par les doutes sur la gestion de la crise des dettes souveraines dans la zone euro.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,32 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 84 cents par rapport à la clôture de lundi.

De son côté, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 44 cents à 85,94 dollars.

Les cours du baril creusaient leurs pertes après avoir lâché lundi plus de deux dollars à Londres.

Le marché continuaient de pâtir du scepticisme sur la gestion de la crise de la dette dans la zone euro "alors que le gouvernement allemand envoie des signaux contradictoires sur les chances d'arriver ce week-end à des résolutions" déterminantes, observait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.

D'abord rassérénés par l'assurance, donnée samedi par la présidence française du G20, que les Européens apporteraient une réponse "décisive" à l'occasion de leur sommet du 23 octobre, les investisseurs ont été douchés lundi par des propos du porte-parole du gouvernement allemand.

Steffen Seibert a ainsi prévenu que le sommet de l'Union européenne (UE) ce dimanche à Bruxelles allait permettre d'avancer "de façon sensible" mais pas de résoudre d'un coup la crise de la dette en Europe, et que les "rêves de voir la crise terminée" dès après ce sommet "ne pourraient pas se réaliser".

Par ailleurs, les prix du pétrole étaient mardi pénalisés par des statistiques très mitigées publiées en Chine, deuxième pays consommateur de brut dans le monde: le Produit intérieur brut (PIB) du géant asiatique a cru de 9,1% au troisième trimestre en rythme annuel, contre 9,5% au deuxième.

"Ces chiffres ont renforcé les inquiétudes (sur la solidité de l'économie chinoise), après l'annonce la veille d'un nouvel affaiblissement de la demande pétrolière du pays", soulignaient les experts de Commerzbank.

La croissance de la consommation pétrolière chinoise a nettement ralenti au troisième trimestre (à 3,2%, contre 5,2% au deuxième trimestre et 9,1% sur les trois premiers mois de l'année).

Cependant, sur le front de l'offre, "les tensions continuent d'apporter un soutien au marché, (...) la production en mer du Nord et en Afrique de l'ouest (en particulier au Nigeria, ndlr) continue de subir des perturbations, et le retour du brut libyen sur le marché n'est que très progressif", tempéraient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

fah



(AWP / 18.10.2011 12h31)


Commenter Le brut recule, la croissance en Chine et la zone euro inquiètent


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite