Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd du terrain dans un marché régi par la prudence

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché de nouveau dominé par la prudence, alors que les espoirs de voir une solution concrète à la crise en zone euro proposée sous peu étaient balayés par des propos d'un responsable allemand.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, nouveau contrat de référence, s'échangeait à 110,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,37 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Il avait grimpé vendredi jusqu'à 114,80 dollars, son plus haut niveau depuis le 15 septembre.

De son côté, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en novembre cédait 34 cents à 86,55 dollars, après être monté cours d'échanges européens à un sommet mensuel, à 88,18 dollars.

Le Brent avait "nettement rebondi vendredi, effaçant ainsi presque la totalité de ses fortes pertes de septembre", porté par quelques indicateurs rassurants aux Etats-Unis, et des tensions géopolitiques entre les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et l'Iran, observait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital.

Et malgré leur léger repli à Londres en début d'échanges européens, les cours du brut étaient restés soutenus "par l'optimisme du marché sur le fait qu'une solution décisive à la crise de la dette en zone euro pourrait être bientôt trouvée", notaient les analystes de Commerzbank, un optimisme renforcé par la réunion des ministres des Finances du G20 à Paris ce week-end.

Les ministres des Finances du G20, réunis en préparation du sommet des dirigeants des vingt principaux pays riches et émergents le mois prochain, ont reconnu samedi les progrès réalisés par les Européens dans la résolution de leur crise de la dette, mais, inquiets pour la croissance mondiale, ils les ont aussi pressés de tenir leurs promesses.

La présidence française du G20 a assuré que les Européens apporteraient le 23 octobre une réponse "décisive" à la crise.

Les espoirs de voir un plan concret annoncé sous peu avaient renforcé l'appétit des investisseurs pour les actifs jugés plus risqués, comme les matières premières mais aussi l'euro, qui était monté jusqu'à 1,3914 dollar lundi en début d'échanges européens, son niveau le plus élevé depuis le 15 septembre.

La trajectoire du dollar est l'un des principaux moteurs des mouvements du marché pétrolier, particulière en l'absence d'évènements majeurs sur le plan des fondamentaux de l'offre et de la demande d'or noir. Ainsi, l'affaiblissement du billet vert rend plus attractifs les achats de brut, libellé en dollar, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Mais des propos du porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, sont venus mettre un terme à l'enthousiasme des investisseurs, et éroder leur intérêt pour les investissements à risque, entraînant un recul des prix du pétrole et du cours de l'euro face au dollar.

Le sommet de l'UE dimanche à Bruxelles va permettre d'avancer "de façon sensible" mais pas de résoudre d'un coup la crise de la dette en Europe, a prévenu lundi M. Seibert.

"La chancelière Angela Merkel a prévenu que les rêves de voir la crise terminée dès lundi ne pourront pas se réaliser (...)", a déclaré M. Seibert, lors d'un point de presse, tout en ajoutant "espérer avancer de façon sensible".

sm



(AWP / 17.10.2011 18h31)


Commenter Le brut perd du terrain dans un marché régi par la prudence


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite