Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en léger recul à New York, prudence avec l'Europe

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole évoluaient en baisse lundi à l'ouverture à New York, dans un marché prudent après la réunion du G20 qui s'est tenue ce week-end à Paris, les analystes avertissant que les "fondamentaux" demeurent fragiles.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre reculait de 37 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 86,43 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

L'or noir, qui avait ouvert en hausse, avait atteint un sommet mensuel dans les échanges avant l'ouverture à New York, à 88,18 dollars le baril.

"L'optimisme (des marchés) a été renforcé par la réunion des ministres du G20 ce week-end, augmentant les attentes pour le sommet européen" du 23 octobre, ont écrit dans une note les économistes de Commerzbank.

Toutefois, les "fondamentaux (données conjoncturelles) ne supportent pas une hausse des cours", ont-ils noté.

Des "prises de bénéfices" sont à attendre dans la journée, a abondé auprès de l'AFP Rich Ilczyszyn, analyste chez MF Global

"La demande de pétrole aux Etats-Unis et dans d'autres pays de l'OCDE continue de chuter et la croissance de la demande en Chine connaît également un affaiblissement", a remarqué Commerzbank, pour qui "une chute substantielle des cours" n'est pas exclue "si le sommet européen devait décevoir".

"Le marché est exagérément en hausse, on devrait assister à une baisse des cours avec un dollar en hausse et les développements en Europe", a renchéri M. Ilczyszyn.

Les mises en garde des analystes répondaient aux propos tenus par le ministre allemand des Finances, après les déclarations de bonne volonté du week-end. Selon Wolfgang Schäuble, "les dirigeants de l'UE ne vont pas s'entendre sur une solution définitive le 23 octobre" lors d'un sommet européen où ils ont pourtant promis des résultats "décisifs".

Par ailleurs, le regain de tension entre les Etats-Unis et l'Iran affectait les marchés, a relevé Phil Flynn, de PFG Best Research, à Chicago.

Les Etats-Unis ont annoncé la semaine dernière avoir déjoué un projet d'assassinat visant l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, Abdel Al-Jubeir, un projet "conçu, organisé et dirigé par l'Iran", selon les autorités américaines. Téhéran a démenti toute implication.

"La crainte que ceci puisse éventuellement dégénérer en un conflit militaire pourrait maintenir une tendance à la hausse" sur l'or noir, a fait valoir M. Flynn.

rp



(AWP / 17.10.2011 15h43)


Commenter Le brut ouvre en léger recul à New York, prudence avec l'Europe


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite