Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en forte hausse à New York, soutenu par la réunion du G20

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse vendredi à New York, portés par l'optimisme suscité par la réunion des ministres des Finances du G20, le marché restant réservé sur la demande américaine en raison de l'effritement de la confiance des consommateurs.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a gagné 2,57 dollars par rapport à la clôture de la veille, à 86,80 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance, a clôturé à 114,68 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 3,58 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Les investisseurs "répondent assez bien à la réunion du G20. (...) Ils spéculent fortement sur le fait que l'Europe va parvenir à contenir sa crise de la dette", a expliqué Bart Melek, analyste de TD Securities à Toronto.

"Le marché est optimiste quant à une recapitalisation du secteur bancaire européen, ce qui dissipe les inquiétudes pour la demande" sur le Vieux continent, a dit son confrère d'Again Capital, John Kilduff.

Les ministres des Finances et les présidents des banques centrales des pays riches rassemblés au sein du G20 sont réunis vendredi et samedi à Paris pour évoquer notamment la question de la recapitalisation des banques européennes afin de leur permettre d'effacer une part plus importante que prévu de la dette grecque.

Les discussions portent notamment sur "une annonce de nature à doper la confiance" et qui devrait être faite lors du sommet des chefs d'Etats et de gouvernement du G20 à Cannes (sud-est de la France), a souligné Phil Flynn, de PFG Best Research, citant le journal Financial Times.

En revanche, a mis en garde Bart Melek, "il ne faut pas que (les dirigeants du G20) se ratent" lors de la rencontre de Paris.

Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric), a salué pour sa part "le plan pour consolider l'économie européenne et stopper la contagion de la crise de la dette que sont en train de peaufiner les dirigeants européens".

Les marchés pétroliers ont cependant observé la prudence à propos de la forte progression des ventes de détail de septembre aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Selon le département du Commerce, elles ont connu leur croissance la plus forte en sept mois, en progressant de 1,1% par rapport au mois d'août, soit bien plus que le pensaient les analystes,

"Cela n'a pas porté le marché outre-mesure car l'indice (de confiance) de l'université du Michigan montre que les consommateurs ont encore mauvaise mine", a expliqué M. Kilduff.

L'indice de confiance des ménages, publié vendredi, s'est ainsi effrité de nouveau après un léger mieux en septembre, et n'est plus très loin de ce qu'il était en août, où il avait touché son niveau le plus faible depuis novembre 2008.

De manière générale, le marché est soutenu par les doutes mondiaux sur la demande, en particulier en Chine, deuxième consommateur de brut de la planète. Pékin a annoncé jeudi un tassement de l'inflation dans le pays, à 6,1% (sur un an) en septembre contre 6,2% le mois précédent.

Par ailleurs, "les tensions géopolitiques continuent d'apporter une prime de risque (au marché) alors que s'accroissent les tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite", tous deux importants producteurs au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), ont relevé les experts de JBC Energy.

Les Etats-Unis ont annoncé mardi avoir déjoué un projet d'assassinat visant l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, Abdel Al-Jubeir, un projet "conçu, organisé et dirigé par l'Iran", selon les autorités américaines Téhéran a démenti toute implication.

rp



(AWP / 17.10.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en forte hausse à New York, soutenu par la réunion du G20


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 18:11

Le pétrole recule, prudence des marchés après le bond de lun…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après avoir atteint leur plus haut en deux ans, les marchés...

mardi 26 septembre 2017 à 17:32

Pétrole: deux nouvelles entités de Schlumberger en France to…

Paris: Deux nouvelles entités en France du groupe de services parapétroliers Schlumberger sont visés par un plan social, portant à trois le...

mardi 26 septembre 2017 à 16:07

Le pétrole, sous l'effet de prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait mardi à l'ouverture après être monté la veille à...

mardi 26 septembre 2017 à 12:27

Le pétrole recule de son plus haut en deux ans à Londres

Londres: Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après leur bond de la veille provoqué par...

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite