Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole accentue son rebond, un regain d'optimisme sur la zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accentuaient leur rebond vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché conforté par un regain d'optimisme des investisseurs sur la zone euro et un affaiblissement du dollar face à une monnaie européenne revigorée.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 114,18 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3,07 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Un peu avant 14H00 GMT, il a même grimpé jusqu'à 114,46 dollars, son plus haut niveau depuis le 15 septembre.

De son côté, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2,28 dollars à 86,51 dollars.

Comme l'ensemble des marchés financiers, les prix du pétrole ont accéléré leur rebond vendredi en fin d'échanges européens, "portés par l'idée que des progrès sont en Europe (pour venir à bout de la crise de la dette, ndlr) et par un bon indicateur macroéconomique aux Etats-Unis", commentait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les ventes de détail aux Etats-Unis ont connu en septembre leur progression la plus forte en sept mois, selon des chiffres du département du Commerce, tirées en particulier par le secteur automobile qui a connu une hausse de 3,6%, sans équivalent en un an et demi.

Cet indicateur pouvait ainsi rassurer quelque peu les investisseurs sur la demande énergétique, toujours en berne, du pays, premier consommateur d'or noir au monde.

Les cours étaient également soutenus par la bonne tenue, malgré l'abaissement de la note espagnol par l'agence de notation financière Standard and Poor's, de l'euro face au dollar. La dépréciation du billet vert rend plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine.

"La Slovaquie est devenue jeudi le dernier des 17 membres de la zone euro à approuver le renforcement du Fonds de secours (pour les pays de la zone en difficulté, ou FESF), c'est une annonce propre à rétablir la confiance sur les marchés et à soutenir les cours du brut", notaient les analystes du cabinet viennois JBC Energy.

De plus, les investisseurs semblaient de plus en plus optimistes sur le fait que les ministres des Finances des pays du G20, réunis vendredi et samedi à Paris, pourraient faire une avancée notable vers une solution durable pour la crise de la dette en zone euro, à l'approche du sommet européen du 23 octobre.

Par ailleurs, "les tensions géopolitiques continuent d'apporter une prime de risque (au marché) alors que s'accroissent les tensions entre l'Iran et l'Arabie saoudite", tous deux importants producteurs au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), ajoutaient les experts de JBC Energy.

Les Etats-Unis ont annoncé mardi avoir déjoué un projet d'assassinat visant l'ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, Abdel Al-Jubeir, un projet "conçu, organisé et dirigé par l'Iran", selon les autorités américaines.

Enfin, "les opérateurs ont bien pris note du tassement de l'inflation en Chine, à 6,1% (sur un an) en septembre contre 6,2% le mois précédent", ajoutait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

"Ce fléchissement devrait permettre d'ouvrir la voie à un assouplissement de la politique monétaire" du géant asiatique, deuxième pays consommateur de brut de la planète, "ce qui devrait en retour soutenir les prix du pétrole" en stimulant la demande du pays, précisait Mme Varga.

ds



(AWP / 14.10.2011 18h21)


Commenter Le pétrole accentue son rebond, un regain d'optimisme sur la zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite