Menu
RSS
A+ A A-

Quatrième séance de baisse d'affilée pour le brut à New York

prix-du-petrole

New York : Les prix du pétrole ont aligné vendredi une quatrième séance d'affilée de baisse à New York, où le marché est resté plombé par l'abondance des stocks de brut aux Etats-Unis.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars, nouveau contrat de référence, a terminé à 89,11 dollars, en recul de 48 cents par rapport à la veille.

Les cours avaient perdu plus de deux dollars jeudi.

A Londres par contre, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,02 dollar à 97,60 dollars.

"La semaine s'achève sur une note négative", a constaté Matt Smith, de Summit Energy. "Le brut aurait dû s'orienter à la hausse, en raison du renforcement de l'euro, du très bon indicateur publié en Allemagne, et de la hausse des marchés boursiers".

Mais "les prix sont plombés par le niveau élevé des stocks, et ce qui se passe à Cushing", dans l'Oklahoma (sud des Etats-Unis), où se situe le plus grand terminal de brut du pays, a ajouté l'analyste.

Aux Etats-Unis, les statistiques hebdomadaires sur les stocks pétroliers américains ont fait état d'une augmentation inattendue des réserves de brut la semaine dernière, tandis que celles de produits raffinés ont progressé bien plus que prévu.

A Cushing, où est stocké le brut pompé au Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais, les réserves sont revenues depuis le début de l'année à un niveau proche de leur record, autour de 37 millions de barils. Ce centre est proche de la saturation, ce qui pèse fortement sur les cours à New York.

Conséquence: l'écart se creuse entre les cours à Londres, qui restent proches des 100 dollars, et à New York, sous 90 dollars. Traditionnellement, le pétrole brut texan à un prix proche de celui de l'or noir de la mer du Nord, voire un peu plus cher, car il est plus léger, et donc plus facile à raffiner.

Les cours "baissent sous le poids des stocks", a renchéri Phil Flynn, de PFG Best. "La fermeture de l'oléoduc Trans Alaska n'a pas vraiment eu d'impact, et si on regarde le reste du pays, les importations ont augmenté sur la côte du golfe du Mexique".

Par ailleurs, "les inquiétudes concernant l'économie chinoise sont toujours là", a-t-il ajouté.

Des chiffres publiés jeudi à Pékin ont montré que la croissance économique du deuxième pays consommateur d'or noir avait accéléré, à 9,8% au quatrième trimestre 2010. La hausse des prix à la consommation est par ailleurs restée élevée, proche de 5% en décembre, ce qui a été interprété comme un signe que la banque centrale chinoise pourrait être amenée à adopter une politique monétaire moins accommodante pour éviter une surchauffe.

rp

(AWP/24 janvier 2011 06h21)

Commenter Quatrième séance de baisse d'affilée pour le brut à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite