Menu
RSS
A+ A A-

L'OPEP abaisse de nouveau ses prévisions de demande de brut

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a abaissé mardi ses prévisions de demande mondiale de brut en 2011 et 2012, pour le troisième mois consécutif, sur fond de perspectives plus sombres pour l'économie, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Le cartel évalue désormais à 87,81 millions de barils par jour (mb/j) la demande de brut pour 2011, alors qu'il l'estimait à 87,99 mb/j il y a un mois. Par rapport à 2010, cela représente encore une hausse de 0,88 mb/j, a-t-il indiqué dans son rapport mensuel.

Pour 2012, il mise sur une demande de 89,01 mb/j, contre 89,26 mb/j annoncés en septembre.

"Les incertitudes de l'économie mondiale ont assombri le tableau", à la fois pour cette année et l'an prochain, "en particulier dans les pays de l'OCDE" (Organisation de coopération et de développement économiques), a souligné l'OPEP.

Le ralentissement de la croissance aux Etats-Unis, le taux de chômage élevé et le moral plutôt morose des consommateurs ont pesé sur la demande de brut en provenance des Etats-Unis, a expliqué l'OPEP.

"Les problèmes de la dette dans la zone euro ont provoqué pour les économies européennes une perte de leur croissance estimée cette année", a-t-il poursuivi.

Les difficultés des pays de l'OCDE ont également affecté les deux grandes économies émergentes, la Chine et l'Inde.

Pour 2012, la demande en pétrole devrait être portée par les Etats-Unis, tandis qu'elle devrait stagner en Europe, à la fois en raison d'une économie qui s'essouffle mais aussi d'autres facteurs comme l'imposition. "Les taxes de l'UE sont les plus élevées, représentant plus de 60% du prix de vente", selon le rapport.

La demande en provenance de Chine ne devrait pas être aussi "solide que d'ordinaire" en raison d'un projet du gouvernement visant à réduire l'utilisation du carburant dans le domaine des transports, a indiqué l'OPEP. Et en Inde, la hausse des prix de détail devrait peser sur la consommation de pétrole.

sm



(AWP / 11.10.2011 13h25)


Commenter L'OPEP abaisse de nouveau ses prévisions de demande de brut


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite