Menu
RSS
A+ A A-

Deuxième séance de rebond pour le brut à New York

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont bondi pour la deuxième séance d'affilée jeudi à New York, sur un marché dynamisé par l'annonce d'une batterie de mesures de soutien aux banques par les autorités monétaires de la zone euro.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé à 82,59 dollars, en hausse de 2,91 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 3,00 dollars à 105,73 dollars.

Après être passés mardi sous 75 dollars pour la première fois depuis plus d'un an, les cours avaient déjà repris plus de quatre dollars mercredi, ce qui fait dire à Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric) que le rebond des cours "semble un peu excessif".

"Les inquiétudes par rapport à une propagation (de la crise de la dette) étaient devenues tellement fortes que l'annonce de rachats d'obligations (en Europe pour financer les banques, ndlr) a ramené de la confiance sur le marché", a expliqué l'analyste.

Après un début de séance hésitant, les cours du brut ont décollé après l'annonce par le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, de mesures pour assurer le financement du système bancaire de la région, fragilisé par la crise de la dette.

L'institution a ouvert aux banques deux nouvelles lignes de crédit à volume illimité sur un an, une durée exceptionnellement longue, et leur a promis 40 milliards d'euros d'argent frais.

Hors zone euro, la Banque d'Angleterre (BoE) a aussi frappé un grand coup en annonçant l'injection de 75 milliards de livres, l'équivalent de 87 milliards d'euros, pour tenter de relancer l'économie.

Plus généralement, les cours de l'énergie ont été soutenus par "des anticipations que les gouvernements européens vont annoncer un plan pour recapitaliser les banques, de manière à éviter que l'Europe ne tombe en récession, pour que la demande de pétrole se maintienne", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Plusieurs dirigeants européens ont évoqué l'idée d'un plan concerté pour renforcer le capital des banques, impulsant une tonalité positive sur les places boursières.

Autre conséquence de cet accalmie sur le front européen, l'euro a regagné du terrain face au dollar, dont l'affaiblissement tend à tirer les cours des matières premières libellées en monnaie américaine, rendues plus intéressantes pour les acheteurs munis d'autres devises.

Le marché pétrolier new-yorkais reste par ailleurs soutenu par la chute des stocks d'or noir enregistrée la semaine dernière aux Etats-Unis et annoncée mercredi.

"Au moment où l'idée d'un possible affaiblissement de la demande de pétrole dans le monde et aux Etats-Unis constitue un facteur majeur d'influence sur les cours, il est un peu ironique que les dernières statistiques hebdomadaires révèlent la demande la plus forte observée depuis un moment", ont relevé les analystes de Barclays Capital.

rp



(AWP / 07.10.2011 06h21)


Commenter Deuxième séance de rebond pour le brut à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite