Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit après une séance de nette chute, aidé par le dollar

prix-du-petrole

Londres - Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par l'affaiblissement persistant du dollar, le marché se ressaisissant après la chute des cours alimentée la veille par une hausse inattendue des stocks américains.


Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, s'échangeait à 97,20 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 62 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars, dont c'est le premier jour comme contrat de référence, gagnait quant à lui 44 cents à 90,03 dollars.

Aidés par l'affaiblissement persistant de la monnaie américaine face à l'euro, propre à stimuler les achats de brut libellés en dollars, les cours du baril rebondissaient, après avoir lâché jeudi plus de 2 dollars à New-York et plus de 1,50 dollar à Londres.

"Des inquiétudes sur une hausse des taux en Chine et une grosse progression tout à fait inattendue des stocks d'essence aux Etats-Unis, voilà tout ce dont le marché avait besoin pour que l'on assiste à une vague de prises de bénéfices", observait Tamas Varga, analyste de PVM Oil Associates.

Les stocks de brut ont augmenté de 2,6 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les chiffres du Département américain de l'Energie (DoE) publiés jeudi, alors que les analystes s'attendaient à une baisse, notamment en raison de la fermeture temporaire d'un important oléoduc en Alaska.

Les stocks d'essence ont quant à eux bondi de 4,4 millions de barils, le double de ce qu'escomptaient les analystes, tandis que les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) progressaient de 1,0 million de barils - là encore plus qu'anticipé par le marché.

"Même si les Etats-Unis connaissent de nouveaux accès de froid cet hiver, les stocks de produits distillés devraient être assez importants pour répondre à une augmentation de court terme de la demande", relevait Mme Varga, notant que ni un dollar affaibli ni de bons indicateurs, telle une baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage américain, n'avaient pu freiner la chute du marché.

Vendredi, les opérateurs tournaient à nouveau leur attention vers le marché des changes, où l'euro continuait sa hausse face au billet vert, notamment porté par le baromètre Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui a grimpé en janvier à un nouveau record, au-dessus des attentes.

Le marché restait cependant prudent, alors que restent vives les craintes d'un resserrement monétaire en Chine, deuxième consommateur de brut de la planète.

Les cours sont freinés par "une résistance technique, entretenue par les inquiétudes que la Chine pourrait cesser de propulser sa croissance en avant en vue de combattre son inflation" galopante, soulignaient les analystes du courtier américain Cameron Hanover.

Un relèvement des taux directeurs en Chine pour combattre l'inflation pourrait intervenir autour du nouvel an chinois, qui tombe cette année le 3 février, a estimé vendredi dans un éditorial le Zhongguo Zhengjuan Bao (China Securities Journal), un des principaux quotidiens économiques du pays.

sm

(AWP/21 janvier 2011 12h59)

Commenter Le brut rebondit après une séance de nette chute, aidé par le dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite