Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit à l'unisson des Bourses, le marché attend les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens, après avoir atteint la veille leur plus bas niveau depuis un an à New York, tirés par la perspective d'un plan de soutien aux banques européennes et l'espoir d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 101,20 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,41 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Il avait clôturé mardi sous le seuil des 100 dollars, pour la première fois depuis le 8 février.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 1,91 dollar à 77,58 dollars. Il avait chuté de 1,94 dollar mardi, après avoir glissé à son plus bas niveau depuis septembre 2010.

"Les prix du pétrole avaient dégringolé hier en raison des vives inquiétudes sur la zone euro et l'impact de la crise économique sur la demande énergétique mondiale, mais deux nouvelles rassurantes ont permis au marché de rebondir avec vigueur", soulignait Andrew Matharu, de Westhouse Securities.

D'abord, "les ministres de l'Union européenne se sont mis d'accord sur la nécessité urgente de recapitaliser les banques de la zone euro, et en premier lieu Dexia" dont les déboires avaient ébranlé mardi les investisseurs, a expliqué M. Matharu.

L'idée d'une "approche concertée et coordonnée" pour renforcer les banques est "de plus en plus partagée", même si aucune décision n'a été arrêtée pour le moment, a indiqué le commissaire européen Olli Rehn, dans un entretien au Financial Times, confortant une hausse sensible des places boursières.

"Ces propos très vagues semblent être la principale nouvelle qui a provoqué le rebond des cours du brut" mais au cours des dernières semaines, "les rebonds du pétrole après les déclarations vagues évoquant les rachats par la Chine de dette européenne ou encore de renforcement du Fonds de secours de la zone euro ont tous fait long feu", avertissait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Selon lui, la situation de la zone euro, après la dégradation mardi de l'Italie par l'agence financière Moody's, devrait continuer de préoccuper les investisseurs.

Une seconde nouvelle encourageante était cependant susceptible de conforter également les opérateurs: la fédération professionnelle américaine API a fait état mardi soir d'une chute inattendue et massive de 3,1 millions de barils des stocks de brut américain la semaine dernière, a ajouté M. Matharu.

Le marché surveillera donc attentivement les statistiques officielles du Département américain de l'Energie (DoE) attendues mercredi.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newsires misent au contraire sur une hausse de 700'000 barils des réserves américaines de brut sur la semaine achevée le 30 septembre, ainsi qu'un bond de 1 million de baril des stocks de brut et un repli de 100'000 barils des stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage).

En revanche, les prix du pétrole n'étaient pas parvenus mardi à profiter des troubles en Arabie saoudite, expliquait Olivier Jakob.

En Arabie saoudite, premier producteur d'or noir parmi les pays de l'Opep, des violences confessionnelles ont éclaté, faisant quatorze blessé, dans une localité à majorité chiite de l'Est riche en pétrole.

rp



(AWP / 05.10.2011 13h00)


Commenter Le brut rebondit à l'unisson des Bourses, le marché attend les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite