Menu
RSS
A+ A A-

le baril retombe sous 89 dollars à New York

prix-du-petrole

New York - Les prix du pétrole ont fortement reculé jeudi à New York, alors que les opérateurs s'inquiétaient de l'augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis et de la possible adoption en Chine de mesures pour freiner la croissance.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février, dont c'était le dernier jour de cotation, a terminé à 88,86 dollars, en baisse de 2,00 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance mars a perdu 1,58 dollar à 96,58 dollars.

Pour John Kilduff, d'Again Capital, les intervenants du marché pétrolier ont eu "la gueule de bois après la publication des chiffres sur les stocks, qui ont montré une augmentation des réserves de brut".

"Je pense aussi que les indicateurs économiques publiés en Chine, aussi bons soient-ils, ont fortement pénalisé les Bourses asiatiques. Cela a affecté les matières premières", a-t-il ajouté.

Les stocks de brut ont augmenté de 2,6 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis. Les analystes s'attendaient à les voir diminuer, notamment en raison de la fermeture provisoire d'un important oléoduc en Alaska.

"Mais en raison de la hausse des importations et de la chute de 3,4 points du taux de fonctionnement des raffineries, les stocks de brut ont augmenté", a constaté Nic Brown, de Natixis.

"Vu les attentes de hausse des importations de brut dans les semaines à venir, nous avons tendance à penser que les réserves américaines vont continuer à progresser", a-t-il prévenu.

Les stocks d'essence, comme de produits distillés (gazole et fioul de chauffage), ont quant à eux progressé bien plus que prévu la semaine dernière.

En Chine, locomotive de la demande mondiale d'énergie, la croissance du produit intérieur brut a atteint 9,8% au quatrième trimestre 2010.

Même si la hausse des prix à la consommation est revenue sous 5% en décembre, "la Chine va devoir prendre des mesures plus fortes pour modérer sa croissance et son inflation explosives", a commenté Phil Flynn, de PFG Best.

Les opérateurs craignent que cela ne se traduise par une croissance moins forte de la consommation de matières premières.

"Cela étant dit, les chiffres de débit des raffineries chinoises indiquent une forte demande: les raffineurs ont porté leur consommation de brut à 9,2 millions de barils par jour en décembre, en hausse de 13% sur un an", et un nouveau niveau record, ont relevé les analystes de JPMorgan.

Selon ces analystes, les raffineurs accélèrent leurs cadences face à des situations de pénurie de gazole.

Vu les inquiétudes concernant la Chine, "le marché pétrolier a perdu de l'énergie, après s'être enthousiasmé à la fin de l'année du fait que les prix s'approchaient inéluctablement des 100 dollars", a constaté Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report. "C'est toujours la même chose: dès qu'une idée devient acceptée de tous, le marché prend la direction inverse".

fah

(AWP/21 janvier 2011 06h32)

Commenter le baril retombe sous 89 dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite