Menu
RSS
A+ A A-

Le brut poursuit son rebond à New York

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse à New York dans un marché encouragé par des statistiques sur l'économie américaine et par les avancées en Europe sur le front de la crise de la dette qui laissent espérer une hausse de la demande.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a gagné 93 cents à 82,14 dollars sur le New York Mercantile Exchange où il avait ouvert en hausse de plus de deux dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a fini en effaçant la majorité des gains de la journée, se négociant à 103,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, contre 103,81 à la clôture de mercredi.

"Ca a été une bonne journée, on a poursuivi le rebond d'hier. Le vote allemand a donné le ton, puis on a eu des prévisions de PIB meilleures qu'attendues", a résumé Phil Flynn, analyste chez PFG Best Research.

La fin de la séance a toutefois été marquée "par le désengagement des investisseurs les plus sceptiques, ce qui a ramené le brut autour de 82 dollars, toujours en hausse, mais pas autant qu'espéré", ont noté les analystes de BMO Capital Markets.

Les marchés ont salué dans leur ensemble le vote du Parlement allemand autorisant une hausse de la contribution de Berlin au Fonds européen de stabilité financière (FESF), destiné à aider les pays de la zone euro en difficulté.

"Mais aussi, je crois que les ventes (de la semaine dernière) ont été exagérées, il y a un rattrapage" qui s'opère, a fait valoir M. Flynn.

Les cours s'étaient effondrés de plus de huit dollars la semaine dernière sur le marché new-yorkais, renouant avec leurs plus faibles niveaux en plus d'un mois. Après avoir grignoté quelques cents, les prix avaient clairement rebondi mardi.

"Après les importantes corrections des derniers jours dans le secteur des matières premières, le marché cherchait des bons chiffres pour rebondir, qu'il ne trouvait pas: il les a enfin eus", a souligné Bart Melek, stratégiste en chef de TD Securities, à propos des statistiques américaines.

Le département américain du Commerce a revu jeudi en hausse de 0,3 point, à 1,3% en rythme annualisé par rapport aux trois mois précédents, son estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre. Les analystes tablaient pour leur part sur un PIB en hausse de 1,2%.

Les nouvelles inscriptions au chômage en une semaine aux Etats-Unis ont par ailleurs chuté à leur plus bas niveau depuis début avril.

"Il n'y a pas de quoi devenir fou de joie, mais on peut se réjouir que ce soit meilleur qu'attendu", a relevé M. Melek.

Le marché a digéré en outre le rapport hebdomadaire des autorités américaine sur l'évolution des réserves pétrolières des Etats-Unis. Le premier pays consommateur d'or noir a enregistré une hausse des stocks de brut nettement plus importante que prévue (+1,9 million de barils la semaine dernière, après avoir chuté d'environ 18 millions de barils sur les trois semaines précédentes). Ceux d'essence (+800'000 barils) et de produits distillés (+100'000 barils) ont également progressé.

Pour les analystes de Barclays, "le marché pétrolier reste pris entre deux influences contraires qui s'intensifient".

D'un côté, écrivent-ils, l'or noir est soumis à la pression des marchés boursiers qui sont confrontés à l'instabilité économique et à l'incertitude causée par les problèmes budgétaire.

De l'autre, les doutes persistent sur l'offre mondiale, sans que les pays producteurs de l'Opep ne fournissent d'éléments susceptibles de rassurer.

rp



(AWP / 30.09.2011 06h21)


Commenter Le brut poursuit son rebond à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite