Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, dopé par le vote allemand et des indicateurs américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole continuaient de grimper jeudi, portés par un regain d'optimisme des opérateurs après l'adoption au Parlement allemand du renforcement du Fonds de secours européens (FESF) et des indicateurs économiques plus encourageants qu'attendu aux Etats-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 105,08 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,27 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,89 dollar à 83,10 dollars.

"Les cours du baril ont nettement rebondi dès ce matin, aidés par un certain affaiblissement du dollar et surtout par le vote positif en Allemagne: les craintes sur la zone euro ont marqué le pas et un vent d'optimisme a balayé les marchés", commentait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Le Parlement allemand a adopté jeudi à une très large majorité l'élargissement du Fonds de secours aux pays en difficulté de la zone euro (FESF), une mesure décidée par les responsables européens le 21 juillet et qui doit contribuer notamment à sauver la Grèce de la faillite.

Les prix du pétrole ont ensuite conforté leurs gains après la publication de deux indicateurs meilleurs qu'attendu aux Etats-Unis.

Le département américain du Commerce a revu en hausse sensible son estimation de la croissance américaine au deuxième trimestre, tandis que les nouvelles inscriptions au chômage en une semaine aux Etats-Unis ont chuté à leur plus bas niveau depuis début avril.

"Après les importantes corrections des derniers jours dans le secteur des matières premières, le marché cherchait des bons chiffres pour rebondir, qu'il ne trouvait pas: il les a enfin eus", a commenté Bart Melek, stratégiste en chef de TD Securities.

Mais le marché restait cependant volatil, et "les échanges devraient rester dominés par une grande nervosité, tant que des solutions claires et sérieuses pour résoudre durablement la crise de la zone euro n'auront pas été trouvées", avertissait Mme Sokou.

"Il y a un mot pour qualifier ces mouvements saccadés des prix du pétrole, de plusieurs dollars à la hausse ou à la baisse, qui s'alternent jour après jour: ils sont simplement erratiques, ils n'ont que peu à voir avec les fondamentaux des marchés pétroliers et suivent le reste des marchés financiers", jugeait de son côté David Hufton, analyste du courtier PVM.

Selon lui, le regain de confiance des investisseurs pourrait vite s'estomper face aux incertitudes et aux divergences affichées par les responsables européens sur la question d'un renforcement supplémentaire du FESF.

Par ailleurs, si le Brent reste soutenu par les perturbations de la production en mer du Nord (en raison de difficultés techniques) et au Nigeria, la morosité des perspectives économiques pèse toujours sur le marché, prévenait l'analyste de PVM.

Les stocks de brut aux Etats-Unis ont augmenté nettement plus que prévu (+1,9 million de barils) la semaine dernière, après avoir chuté sur les trois semaines précédentes, selon les statistiques publiées mercredi du département américain de l'Energie - témoignant du ralentissement persistant de la demande.

De son côté, la banque américaine Morgan Stanley a abaissé ses prévisions de prix du baril de Brent, tablant sur un cours moyen de 100 dollars sur l'année 2012, contre 130 dollars auparavant, en raison d'un affaiblissement de la croissance mondiale attendu au premier semestre.

rp



(AWP / 29.09.2011 18h31)


Commenter Le brut grimpe, dopé par le vote allemand et des indicateurs américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite