Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rechute à New York en raison de la hausse des stocks aux USA

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont fini en chute mercredi à New York, effaçant la quasi totalité des gains de la veille sous le coup d'une augmentation des stocks d'or noir aux Etats-Unis, sur fond de faible demande.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé à 81,21 dollars, en baisse de 3,24 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a abandonné 3,33 dollars à 103,81 dollars.

En baisse modérée à l'ouverture, les cours ont décroché après la publication des statistiques hebdomadaires du département de l'Energie sur l'évolution des réserves pétrolières des Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir.

Les stocks de brut ont augmenté nettement plus que prévu (+1,9 million de barils la semaine dernière, après avoir chuté d'environ 18 millions de barils sur les trois semaines précédentes.

Ceux d'essence (+800'000 barils) et de produits distillés (+100'000 barils) ont également progressé.

"L'augmentation des stocks de brut, comme d'essence, était assez marquée et, plus important, les chiffres de demande moyenne sur les quatre dernières semaines montrent une baisse significative", a observé John Kilduff, d'Again Capital.

"Je pense que cela en dit long sur l'état de l'économie et la dégradation des perspectives", a-t-il poursuivi.

Sur les quatre dernières semaines, les Etats-Unis ont consommé en moyenne 19,0 millions de barils par jour de produits pétroliers, soit 1,8% de moins qu'un an plus tôt. La demande d'essence affiche un recul de 2,4% et celle de produits distillés baisse de 1,0%.

Les cours, qui s'étaient effondrés de plus de huit dollars la semaine dernière, avaient repris plus de quatre dollars mardi. Ils ont effacé mercredi la plus grande partie de ce rebond.

"On a craint une dépression et un effondrement en Europe, puis le marché a rebondi sur l'espoir de voir la Grèce recevoir une aide et maintenant il hésite parce que des divisions persistent", a constaté Phil Flynn, de PFG Best.

"Le marché continue de suivre la crise grecque et reste inquiet", a-t-il ajouté.

Les marchés se sont notamment inquiétés des informations publiées par le Financial Times, qui a fait état de divisions entre dirigeants européens sur les termes du second plan de soutien financier à la Grèce, certains Etats exigeant une participation des créanciers privés.

Nouvelle encourageante en revanche, les représentants de la troïka des bailleurs de fonds de la Grèce (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international), qui avaient quitté le pays début septembre, doivent y revenir jeudi. Ils doivent se prononcer sur le versement d'une nouvelle tranche d'aide à Athènes.

Le marché pétrolier se montre "très réactif aux perspectives de résolution de la crise de la dette", a relevé John Kilduff. "Les cours sont ballottés par le débat actuel. L'enjeu est important pour l'économie et la demande d'énergie".

rp



(AWP / 29.09.2011 06h21)


Commenter Le brut rechute à New York en raison de la hausse des stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 23 octobre 2017 à 12:18

Le pétrole recule, pénalisé par la vigueur du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement lundi en cours d'échanges européens alors que le dollar remontait dans un marché toujours très...

lundi 23 octobre 2017 à 06:14

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, lundi en Asie, confortant les gains enregistrés la semaine dernière en raison...

dimanche 22 octobre 2017 à 14:14

Syrie: une alliance arabo-kurde prend à l'EI un important ch…

Beyrouth: Des combattants kurdes et arabes soutenus par Washington se sont emparés dimanche de l'un des plus importants champs pétroliers de Syrie...

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite