Menu
RSS
A+ A A-

Recul après un bond des stocks américains, la zone euro inquiète

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient nettement mercredi en fin d'échanges européens, pâtissant d'une hausse plus forte que prévu des réserves de brut aux Etats-Unis, sur un marché toujours prudent face à la crise des dettes souveraines dans la zone euro.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 105,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,58 dollar par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance se repliait de 1,98 dollar à 82,47 dollars.

Les cours du baril perdaient du terrain après avoir un bond spectaculaire de 3,20 dollars à Londres et de plus de 4 dollars à New York.

"Les prix du pétrole continuent de pâtir de la morosité ambiante sur les perspectives de la croissance mondiale et ils ont encore accru leurs pertes après l'annonce d'une progression plus forte que prévu des stocks américains de brut", résumait Michael Hewson, analyste du courtier CMC Markets.

Selon le Département américain de l'Energie (DoE), les stocks ont progressé de 1,9 million de barils lors de la semaine achevée le 23 septembre, soit plus du double de ce qui était attendu par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Les stocks d'essence ont quant à eux augmenté de 800.000 barils et les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont enregistré une hausse de 100.000 barils, en ligne avec les anticipations des analystes.

La hausse des stocks de brut, qui avaient chuté d'environ 18 millions de barils sur les trois semaines précédentes, étaient de nature à entretenir les inquiétudes sur la solidité de la consommation américaine, estimait M. Hewson.

Par ailleurs, "la prudence est de nouveau de mise sur la zone euro, les investisseurs commencent à douter des possibles solutions à la crise des dettes européennes qui avaient été évoquées mardi", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

"Il y a eu beaucoup de déclarations contradictoires de la part des dirigeants européens, et pire encore, il semble y avoir des divergences sur le second plan d'aide à la Grèce et l'implication des créanciers privés: tout cela fait reculer l'optimisme des opérateurs" et pénalise donc les achats d'actifs jugés plus risqués (dont les matières premières), ajoutait-il.

Le Financial Times rapportait ainsi que le second renflouement de 109 milliards d'euros à destination de la Grèce était mis à mal, certains pays de la zone euro insistant pour que des créanciers privés prennent des engagements sur les obligations grecques.

ft



(AWP / 28.09.2011 19h00)


Commenter Recul après un bond des stocks américains, la zone euro inquiète


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite