Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit sur un bond de quatre dollars à New York

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont bondi mardi à New York, profitant de l'optimisme des marchés financiers qui spéculent sur l'adoption de mesures plus musclées pour contrer la crise de la dette qui empoisonne la zone euro.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé à 84,45 dollars, en hausse de 4,21 dollars par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a pris 3,20 dollars à 107,14 dollars.

Les cours s'étaient effondrés de plus de huit dollars la semaine dernière sur le marché new-yorkais, renouant avec leurs plus faibles niveaux en plus d'un mois. Après avoir repris quelques cents lundi, ils ont franchement rebondi mardi.

"L'appétit pour le risque est de retour dans les matières premières", a constaté Matt Smith, de Summit Energy.

Le marché est "optimiste quant à la détermination des Européens à intensifier leur effort pour éviter tout défaut de la Grèce et une contagion" de la crise, a-t-il ajouté.

Les places boursières européennes ont été dopées mardi par l'espoir d'une action politique énergique pour enrayer la crise, les marchés spéculant notamment sur une intervention pour muscler le FESF, le Fonds de secours européen.

La chancelière allemande Angela Merkel a par ailleurs reçu le Premier ministre grec Georges Papandréou à Berlin et affirmé vouloir "une Grèce forte dans la zone euro".

Wall Street suivait les places européennes en forte hausse en fin de séance.

Le marché pétrolier "monte avec le marché boursier. Il y a des spéculations sur le fait qu'on serait proche d'un accord en zone euro", a observé Phil Streible, de MF Global.

"Il y a beaucoup de spéculations, de déclarations, mais je n'ai rien vu de totalement solide", a-t-il tempéré.

Selon cet analyste, les cours ont monté plus nettement à New York qu'à Londres en raison des arbitrages des opérateurs entre ces deux marchés car "des informations indiquent que de nouveaux champs pétroliers libyens vont commencer à envoyer (du brut) dans les deux prochaines semaines".

Le Brent, plus sensible à la situation du marché européen, s'est envolé au printemps sous l'effet des affrontements en Libye, qui ont paralysé les exportations du pays. Les courtiers achetaient alors du brut sur le marché londonien au détriment du brut texan échangé à New York.

Maintenant que le colonel Mouammar Kadhafi est en fuite et que la production d'hydrocarbures redémarre timidement, les opérateurs "ont besoin de vendre du brent et acheter du brut texan", a expliqué Phil Streible.

Commerzbank a toutefois mis en garde contre tout triomphalisme des tenants d'une hausse des cours: "les risques de contraction de l'économie et de la demande en pétrole n'ont pas disparu dans la nuit, donc une nouvelle chute des prix ne peut pas être écartée".

rp



(AWP / 28.09.2011 06h21)


Commenter Le brut finit sur un bond de quatre dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite