Menu
RSS

Le brut grimpe très fortement, porté par l'optimisme sur la zone euro

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole accéléraient leur hausse mardi en fin de cours d'échanges européens, portés par un regain d'optimisme sur la gestion de la crise de la dette en zone euro, ce qui incitait les investisseurs à revenir vers les matières premières - fort malmenées ces derniers jours.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 106,50 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 3,63 dollars par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 2,56 dollars à 83,87 dollars.

"Le regain d'optimisme des marchés s'explique par la résolution apparente des dirigeants européens à agir de concert pour contrer la crise de la dette en zone euro", soulignait le cabinet viennois JBC Energy, avec notamment l'évocation d'un renforcement du fonds de soutien (FESF) aux pays en difficulté.

Les attentes se renforçaient encore à quelques heures d'un dîner entre la chancelière Angela Merkel et le Premier ministre grec, Georges Papandréou.

Le ministre des Finances de ce dernier, Evangélos Vénizélos, a assuré mardi que la Grèce allait bien toucher "courant octobre" les 8 milliards d'euros d'aide internationale dont elle a cruellement besoin pour éviter la banqueroute.

Pour Peter Beutel, analyste chez Cameron Hanover, "le tableau s'améliore en Europe, et cela incite les investisseurs à revenir acheter du pétrole" et d'autres actifs à risque, tels que les métaux industriels - dont les prix rebondissaient vigoureusement mardi.

Les cours du baril, qui avaient lâché plus de huit dollars la semaine dernière, étaient tombés lundi matin en début d'échanges européens à leur plus bas niveau depuis début août avant de se reprendre sensiblement, à l'unisson des places boursières.

Les économistes de Commerzbank ont de même pointé "un changement d'humeur sur les marchés financiers, reflété par la hausse des marchés boursiers et un certain affaiblissement du dollar", face à un euro revigoré par l'engouement retrouvé des opérateurs envers les actifs jugés risqués.

Or, une dépréciation soudaine du billet vert contribue à soutenir les prix du baril, rendant plus attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine.

Par ailleurs, le Brent reste "soutenu par les tensions de l'offre" dans la mer du Nord, où la production d'hydrocarbures est perturbée par des difficultés techniques, "et une demande asiatique toujours solide", poursuivaient les experts de JBC Energy.

Pour autant, la prudence restait de mise parmi les observateurs: "la crise des dettes souveraines n'est pas encore à son épilogue, et les marchés pétroliers ne semblent pas particulièrement robustes, même s'ils ne sont pas non plus au bord du précipice", indiquait Peter Beutel.

Ainsi, "la situation économique ne cesse d'empirer" dans les pays développés, rognant encore les perspectives de consommation énergétique mondiale, tandis que la reprise de la production de pétrole en Libye devrait également peser sur les cours, confirmait JBC Energy.

Le géant pétrolier italien ENI a annoncé lundi avoir redémarré sa production de pétrole en Libye sur le gisement d'Abu-Attifel, situé à 300 kilomètres au sud de Benghazi (est), dont la production s'élève pour le moment à 31'900 barils par jour.

Une stagnation en septembre de l'indice Conference Board, qui mesure la confiance des consommateurs américains, était par ailleurs de nature à renforcer les craintes sur la morosité de la première puissance économique mondiale.

rp



(AWP / 27.09.2011 18h53)


Commenter Le brut grimpe très fortement, porté par l'optimisme sur la zone euro

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite