Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit sous 80 dollars à New York

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont poursuivi leur dégringolade vendredi à New York, incapables de rebondir après l'effondrement de la veille alors que les marchés s'angoissent de plus en plus face au risque de retour de la récession aux Etats-Unis et en Europe.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé à 79,85 dollars, en baisse de 66 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a perdu 1,52 dollar à 103,97 dollars.

Les cours, qui avaient déjà chuté de plus de cinq dollars jeudi, sont tombés vendredi, dans les échanges électroniques précédant la séance, à 77,55 dollars sur le marché new-yorkais, leur plus bas niveau depuis plus d'un mois. Ils ont réduit leurs pertes au cours de la journée.

"On a observé quelques tentatives de rebond mais à chaque fois que les cours sont passés en territoire positif, les ventes ont repris. Ce sont vraiment l'incertitude, la nervosité et les trépidations du marché qui coupent tout élan", a commenté Matt Smith, de Summit Energy.

"L'impression générale, c'est qu'après la chute (de jeudi), rien n'a été résolu, on n'a rien appris de nouveau (ce vendredi) et donc personne ne veut procéder à des achats avant le week-end, vu les incertitudes", a-t-il ajouté.

Les investisseurs continuent de s'inquiéter de voir la zone euro s'enfoncer dans la crise de la dette, et du ralentissement économique aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir, où la banque centrale a souligné mercredi les risques qui menacent la reprise.

Les ministres des Finances et banquiers centraux des principaux pays riches et émergents du G20, réunis à Washington, se sont engagés à "apporter une réponse internationale forte et coordonnée" à la crise.

Un membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, Ewald Nowotny, a par ailleurs suggéré que l'institution "pourrait réintroduire des opérations de refinancement à un an pour les banques", selon des informations de presse, ce qui a permis aux Bourses européennes de rebondir.

Mais le marché pétrolier "ne montre pas beaucoup de confiance", a estimé Phil Flynn, de PFG Best.

"Ce n'est pas comme s'il y avait des mauvaises nouvelles: le marché continue de broyer du noir face aux mauvaises nouvelles qu'on connaissait déjà. Les échanges sont dictés par la peur, pas par la logique", a-t-il ajouté.

Sur le front de l'offre, le groupe français Total a annoncé qu'il avait repris "ce vendredi" la production sur une plateforme au large de la Libye, ce qui fait de lui la première compagnie étrangère à rouvrir le robinet d'or noir libyen depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

Pour les analystes de Barclays Capital, la chute des prix ces derniers jours (plus de huit dollars le baril sur la semaine à New York) est "sans rapport avec les fondamentaux" de l'offre et de la demande.

"Vu les incertitudes macroéconomiques, même si les perspectives de demande continuent de s'assombrir, l'offre est dans une situation difficile si l'on prend en compte les problèmes techniques, géopolitiques et structurels des pays non membres" de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), ont-ils expliqué.

rp



(AWP / 26.09.2011 06h21)


Commenter Le brut finit sous 80 dollars à New York


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

mercredi 26 juillet 2017 à 21:02

Le pétrole soutenu par une nouvelle chute des stocks américa…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi, stimulés par l'annonce d'une baisse des réserves de brut, d'essence...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite