Menu
RSS

Le brut termine en baisse à New York après les annonces de la Fed

prix-du-petrole
:

New York - Les prix du baril de pétrole ont terminé en baisse mercredi à New York, dans le sillage de Wall Street qui a accueilli négativement la décision de la Réserve fédérale américaine (Fed) d'adopter de nouvelles mesures de soutien à l'économie.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé en recul d'un dollar à 85,92 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). Il avait ouvert en baisse de 14 cents, puis avait rebondi à la hausse après des chiffres des stocks montrant un net recul des réserves américaines.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a clôturé à 110,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), lâchant 18 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Compte tenu de la mauvaise santé de l'économie américaine, dont le taux de chômage stagne à 9% et le taux de croissance peine à dépasser celui de l'inflation, les marchés attendaient avec impatience la réunion de la Fed.

La banque centrale a annoncé son intention de vendre d'ici à la fin juin 2012 pour 400 milliards de dollars de bons du Trésor et en racheter pour un montant identique avec une maturité plus longue, afin de tenter de faire baisser les taux d'intérêt à long terme.

Le marché avait parié sur cette mesure appelée "Opération twist".

L'institution a en outre décidé de maintenir quasi le taux directeur "jusque mi 2013" si les conditions l'imposent.

Ces mesures ont été accueillies négativement par la Bourse de New York: à la clôture du marché pétrolier, le Dow Jones et le Nasdaq s'orientaient en nette baisse.

"On s'attendait au +twist+, donc il y a une petite déception", a commenté à l'AFP Phil Flynn, analyste chez PFG Best Research.

"L'attention de la journée reposait sur ce que la Fed allait dire: elle n'a rien annoncé d'inattendu, on espérait quelque chose de plus, de surprenant", a abondé Matt Smith, de Summit Energy. "Le marché n'avait finalement rien pour repartir à la hausse".

Les cambistes ont par contre salué les mesures de la Fed, achetant davantage de dollars, ce qui entrainait l'enchérissement du billet vert face à l'euro. "Cela ajoute une pression à la baisse" sur les cours du brut libellés en billets américains, a remarqué M. Smith.

Autre élément expliquant le recul du pétrole, selon Phil Flynn: l'abaissement par l'agence Moody's des notations de Bank of America, Wells Fargo et Citigroup. "On aurait eu une bien meilleure réaction du marché si les banques n'avaient pas eu leurs notes de crédits dégradées", a souligné l'analyste. "Ca a ajouté une touche négative".

M. Flynn a minimisé en outre l'impact du rapport officiel hebdomadaire sur les stocks, qui a fait état d'une baisse de 7,3 millions de barils des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 16 septembre.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient sur une baisse de seulement 900'000 barils.

"On devrait retrouver des niveaux normaux la semaine prochaine", a assuré Phil Flynn.

Les stocks de brut avaient déjà enregistré une chute importante de plus de dix millions de barils lors des deux semaines précédentes, marquées par le passage de plusieurs tempêtes tropicales dans le golfe du Mexique, zone qui produit le quart de l'or noir américain.

"La production est revenue à la normale" après les interruptions entraînées par les tempêtes tropicales dans le golfe du Mexique fin août et début septembre, mais "cela a pu être compensé partiellement par une baisse des importations américaine de brut et une sérieuse accélération de la cadence des raffineries", ce qui a accru leur utilisation de brut, a relevé Christophe Barret, analyste du Crédit Agricole-CIC.

rp



(AWP / 22.09.2011 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York après les annonces de la Fed

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 avril 2017 à 18:13

Le pétrole recule un peu, le marché attend les réserves amér…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la baisse mardi en fin d'échanges européens, les marchés avançant au pas à la veille...

mardi 25 avril 2017 à 15:26

Sans élan, le pétrole stagne à l'ouverture à New York

New York: Le pétrole stagnait à l'ouverture à New York mardi, le marché se montrant peu enclin à la prise de risque...

mardi 25 avril 2017 à 12:25

Le pétrole peine à rebondir, la Russie inquiète les marchés

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, la Russie refusant de se joindre aux pays de l'Opep...

mardi 25 avril 2017 à 09:35

Norvège: la production pétrolière augmente en mars

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'or noir d'Europe de l'ouest, a progressé en mars, à 1,734 million...

mardi 25 avril 2017 à 07:18

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole a rebondi mardi en Asie en dépit d'incertitudes sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)...

lundi 24 avril 2017 à 20:56

Le pétrole termine en baisse, souffrant toujours des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York, les investisseurs continuant à s'inquiéter du haut...

lundi 24 avril 2017 à 18:18

Le pétrole repart en petite baisse dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse lundi en fin d'échanges européens, dans un marché ballotté entre inquiétudes liées à...

lundi 24 avril 2017 à 18:05

France: les prix des carburants toujours en hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur légère hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels...

lundi 24 avril 2017 à 15:33

Le pétrole recule très légèrement à New York, marché centré …

New York: Les cours du pétrole reculait très légèrement lundi peu après l'ouverture à New York, centrés sur la possible prolongation de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite