Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, le marché prudent avant la Fed et les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole hésitaient mercredi en cours d'échanges européens, se repliant à New York mais grimpant légèrement à Londres, sur un marché prudent, dans l'attente des conclusions d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) et des chiffres des stocks pétroliers américains.

Vers 10H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 110,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, progressant de 24 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 43 cents à 86,49 dollars.

Après avoir lourdement chuté lundi et rebondi mardi, "les prix du pétrole continuent d'évoluer suivant d'imprévisibles fluctuations", tiraillés entre des facteurs contradictoires, commentait David Hufton, analyste du courtier PVM.

"D'un côté, les prévisions moroses du Fonds monétaire international (FMI) sur la croissance mondiale, une lecture vraiment déprimante, ont tendance à peser sur les cours du baril", en mettant en exergue les perspective d'une demande énergétique en berne dans les pays industrialisés, soulignait-il.

Le FMI a nettement abaissé mardi ses prévisions de croissance pour 2011 et 2012 aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut de la planète, comme en zone euro, toujours empêtrée dans une crise de la dette qui menace de se propager et qui continue d'inquiéter grandement les opérateurs.

Les chiffres, publiés mardi soir, par la fédération professionnelle américaine API n'étaient pas pour rasséréner les opérateurs : elle a estimé que les stocks de brut aux Etats-Unis avaient bondi de 2,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 16 septembre.

Selon les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, le rapport officiel du Département américain de l'Energie (DoE), attendu mercredi, devrait quant à lui faire état d'un recul de 900'000 barils des stocks de brut, et d'une hausse de 1 million de barils à la fois pour les stocks d'essence et pour ceux de produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage).

"Etant donné qu'il n'y a plus de nouveaux ouragans perturbant la production d'hydrocarbures" dans le golfe du Mexique, et que "la demande d'essence aux Etats-Unis est toujours affaiblie", "une nouvelle baisse des stocks d'essence et de brut est improbable", estimaient de leur côté les experts de Commerzbank.

D'un autre côté, "le marché pétrolier reste cependant "soutenu par la possibilité de mesures de relance de la Réserve fédérale américaine (Fed)", ajoutait David Hufton.

La Fed termine ce mercredi une réunion de politique monétaire de deux jours, à l'issue de laquelle elle devrait décider ou non d'accroître son soutien à l'économie des Etats-Unis.

Les analystes s'attendent à ce que l'institution décide de lancer une opération permettant d'abaisser les taux d'intérêts à long terme pour relancer l'activité sans toucher aux taux d'intérêts à court terme.

"Cela pourrait alimenter les investissements spéculatifs vers les matières premières, avant même d'avoir un effet sur la croissance économique" des Etats-Unis, expliquait M. Hufton.

De telles mesures de la Banque centrale sont susceptibles de diluer la valeur du dollar, ce qui rend plus attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

tt



(AWP / 21.09.2011 12h31)


Commenter Le brut hésite, le marché prudent avant la Fed et les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite