Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en hausse à New York, les marchés parient sur la Fed

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse mardi à New York dans un marché convaincu que la Réserve fédérale américaine (Fed) va annoncer des mesures favorisant la reprise et donc l'investissement dans les matières premières.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a gagné 1,19 dollar à 86,89 dollars à la clôture sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 110,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange, progressant de 1,40 dollar par rapport à la clôture de lundi.

"C'est un renversement complet par rapport à hier", a commenté Matt Smith, de Summit Energy.

"Il y a beaucoup d'attentes par rapport aux annonces de la Réserve fédérale demain (mercredi) et c'est pour cela que les matières premières sont à la hausse", a-t-il ajouté.

Le baril de pétrole avait terminé en forte baisse lundi à New York, pénalisé par les marchés boursiers, le baril cédant 2,26 dollars, à 85,70 dollars.

Et en début de séance mardi, les cours évoluaient sans direction, plombés par un nouvel indicateur négatif à propos de l'économie américaine: la construction de logements aux Etats-Unis a intensifié son recul en août pour retomber à son niveau le plus faible depuis le mois de mai.

Mais l'ouverture de la réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la Fed a stimulé les investisseurs, certains que l'institution va décider d'augmenter son soutien à l'économie.

Les investisseurs "attendent des bonnes nouvelles, des mesures pour stimuler l'économie, comme par exemple acheter de la dette à long terme", a expliqué M. Smith.

Les analystes parient en effet sur une nouvelle "Opération twist", consistant à abaisser les taux d'intérêts à long terme pour relancer l'activité sans toucher aux taux d'intérêts à court terme, comme en 1961.

Une telle mesure "a un impact immédiat sur les prix en dévaluant le dollar et en augmentant la demande sur les marchés émergents", a noté Phil Flynn, de PFG Best Research. "Le +twist+ ne pousse pas les cours du pétrole à la baisse mais il reste à voir comment ces derniers vont se comporter à la hausse", a-t-il remarqué.

Les cours du pétrole ont également été soutenus par la bonne tenue des marchés boursiers, qui ont terminé en hausse en Europe et évoluaient positivement à Wall Street, en dépit de la dégradation la veille de la note souveraine de l'Italie par l'agence de notation financière Standard & Poor's.

"L'incertitude à propos des progrès des négociations et l'éventuel souhait des institutions intergouvernementales de restructurer la dette (grecque) continuent à ajouter de la volatilité dans les marchés financiers", ont noté les économistes de JP Morgan.

Toutefois, "les fondamentaux des marchés pétroliers demeurent bons", a souligné Barclays Capital.

Les analystes continuent de parier sur une hausse de la demande dans les prochains mois, en dépit de prévisions de croissance sans cesse revues à la baisse. Encore mardi, le Fonds monétaire international a indiqué miser sur une croissance de 4,0% en 2011 et en 2012, contre 4,3% et 4,5% dans ses dernières prévisions, en juin.

Un élément pourrait continuer à peser en faveur du renchérissement du brut: la poursuite du printemps arabe. Citant la reprise des affrontements au Yémen durement réprimées et des manifestations monstres au Maroc, les économistes de JPMorgan Chase estiment que "les gouvernements (du Moyen-Orient et du Maghreb) vont continuer à consentir de lourdes dépenses sociales pour désamorcer les troubles".

"Et pour les pays de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), cela va nécessiter une hausse des revenus des exportations de pétrole", avertissent-ils.

rp



(AWP / 21.09.2011 06h21)


Commenter Le brut termine en hausse à New York, les marchés parient sur la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite