Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en hausse à New York, à la faveur du recul du dollar

prix-du-petrole New York New York : Le prix du pétrole évoluait en légère hausse mardi à l'ouverture, à la faveur du recul du dollar, dans un marché prudent après la dégradation de la note de la dette italienne et avant une importante réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 13H30 GMT/15h30 HEC, sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre se négociait à 85,81 dollars, en hausse de 11 cents par rapport à son cours de clôture de la veille.

Le baril de pétrole avait terminé en forte baisse lundi à New York, pénalisé par les marchés boursiers, le baril cédant 2,26 dollars, à 85,70 dollars.

"Tous les marchés étaient en hausse cette nuit, l'euro est en train de se reprendre, ce qui affaiblit le dollar", a relevé Tom Bentz, analyste chez BNP Paris. Un affaiblissement du dollar favorise l'achat de brut libellé en billets verts.

Les investisseurs adoptaient la prudence après l'abaissement d'un cran, à "A", lundi soir par l'agence Standard and Poor's de la note de solvabilité de l'Italie. L'agence a pointé "l'affaiblissement des perspectives de croissance de l'Italie" et a précisé que cette dégradation reflétait la diminution de la capacité de Rome à répondre de manière décisive à un environnement macroéconomique difficile sur le plan intérieur et extérieur.

Autre élément n'encourageant pas la prise de risque: la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. Après deux jours d'entretiens, au lieu d'un jour habituellement, la Fed annoncera mercredi soir si elle augmente ou non son soutien à l'économie.

Les analystes parient sur une nouvelle "Opération twist", comme en 1961, consistant à abaisser les taux d'intérêts à long terme pour relancer l'activité sans toucher aux taux d'intérêts à court terme.

Une telle mesure "a un impact immédiat sur les prix en dévaluant le dollar et en augmentant la demande sur les marchés émergents", a noté Phil Flynn, de PFG Best Research. "Le +twist+ ne pousse pas les cours du pétrole à la baisse mais il reste à voir comment ces derniers vont se comporter à la hausse", a-t-il remarqué.

Un nouvel indicateur s'est ajouté à la grisaille américaine: la construction de logements aux Etats-Unis a intensifié son recul en août pour retomber à son niveau le plus faible depuis le mois de mai.

"Ces chiffres en recul ne vont pas encourager une hausse des cours", a relevé M. Bentz.

rp



(AWP / 20.09.2011 15h51)


Commenter Le brut ouvre en hausse à New York, à la faveur du recul du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

jeudi 19 octobre 2017 à 16:53

Rosneft devrait augmenter de 5% sa part dans le gisement égy…

Milan: Le géant semi-public russe des hydrocarbures Rosneft réfléchit à augmenter de 5% sa participation dans l'immense gisement gazier offshore égyptien de...

jeudi 19 octobre 2017 à 15:34

Le pétrole, lesté par les stocks américains, ouvre en baisse…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York reculait jeudi à l'ouverture, lesté par la hausse des réserves...

jeudi 19 octobre 2017 à 13:41

Le marché du pétrole se rééquilibre plus vite que prévu (Ope…

Londres: Le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'est félicité jeudi à Londres du rééquilibrage du marché mondial du pétrole et a...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:47

Le pétrole baisse un peu dans un marché toujours hésitant

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu jeudi en cours d'échanges européens, mais restaient cantonnés dans la fourchette étroite dans laquelle...

jeudi 19 octobre 2017 à 12:39

Bagdad critique vivement l'accord entre le Kurdistan et Rosn…

bagdad: Le gouvernement irakien s'en est pris vivement jeudi, sans le nommer, à l'accord signé la veille par le géant semi-public russe...

jeudi 19 octobre 2017 à 09:09

Norvège: la production pétrolière recule en septembre

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a sensiblement reculé en septembre à cause de travaux...

jeudi 19 octobre 2017 à 05:37

Le pétrole en petite baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en Asie dans un marché peu rasséréné par l'annonce d'un recul des stocks de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite