Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, le marché prudent avant les stocks américains

prix-du-petrole

Londres - Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, sur un marché prudent avant la publication hebdomadaire des stocks américains, tandis que les chiffres de la croissance chinoise renforçaient la crainte d'un resserrement monétaire du pays.


Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, s'échangeait à 97,84 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 32 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait quant à lui 38 cents à 90,48 dollars.

En dépit de l'affaiblissement persistant du dollar, habituellement favorables aux cours du baril, le marché perdait du terrain avant la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), attendus jeudi avec une journée de décalage, lundi ayant été férié.

Publiées mercredi soir, les estimations de l'association américaine API, qui fédère les professionnels du secteur, étaient de mauvais augure: elle a ainsi annoncé un bond de 3,5 millions de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 14 janvier, en raison d'une cadence réduite des raffineries.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse modérée de 900'000 barils des réserves de brut, d'une augmentation de 2,3 millions de barils des stocks d'essence et de 500'000 barils des produits distillés (dont fioul de chauffage et gazole).

Les analystes supposaient ainsi que les perturbations de l'oléoduc Trans Alaska, qui achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut, ont réduit l'offre, tandis que les conditions météorologiques difficiles dans une partie du pays ont réduit la consommation d'essence.

L'annonce par la Chine d'une croissance vigoureuse de 10,3% en 2010 n'a pas suffi à rassurer les opérateurs: s'il témoigne de sa robuste santé économique, un tel chiffre pourrait également inciter les autorités chinoises à accentuer les mesures de resserrement monétaire pour ralentir une économie en risque de surchauffe, affectant la consommation énergétique du géant asiatique.

"Les raffineries en Chine ont traité en décembre un volume record de 38,72 millions de tonnes de pétrole brut, en augmentation de 13,4% sur un an: il n'est guère étonnant que la perspective d'un resserrement monétaire rende le marché nerveux", commentaient les experts de Commerzbank.

Les opérateurs attendent par ailleurs ce jeudi une série d'indicateurs économiques aux Etats-Unis (demandes hebdomadaires d'allocations chômage, reventes de logements, indicateur composite de l'activité économique...) qui donneront de nouveaux éléments sur la santé de l'économie américaine.

L'écart entre le Brent londonien et le WTI coté à New-York restait fort (plus de 7 dollars), accentué par la différence d'échéance entre les deux prix de référence (mars pour le premier, février pour le second).

L'abondance des stocks de Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), pesait sur le WTI, tandis que le Brent était porté par des tensions sur la production en mer du Nord.

cha

(AWP/20 janvier 2011 12h33)

Commenter Le brut se replie, le marché prudent avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite