Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, le marché prudent avant les stocks américains

prix-du-petrole

Londres - Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, sur un marché prudent avant la publication hebdomadaire des stocks américains, tandis que les chiffres de la croissance chinoise renforçaient la crainte d'un resserrement monétaire du pays.


Vers 11h00 GMT (12h00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, s'échangeait à 97,84 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 32 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait quant à lui 38 cents à 90,48 dollars.

En dépit de l'affaiblissement persistant du dollar, habituellement favorables aux cours du baril, le marché perdait du terrain avant la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE), attendus jeudi avec une journée de décalage, lundi ayant été férié.

Publiées mercredi soir, les estimations de l'association américaine API, qui fédère les professionnels du secteur, étaient de mauvais augure: elle a ainsi annoncé un bond de 3,5 millions de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 14 janvier, en raison d'une cadence réduite des raffineries.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse modérée de 900'000 barils des réserves de brut, d'une augmentation de 2,3 millions de barils des stocks d'essence et de 500'000 barils des produits distillés (dont fioul de chauffage et gazole).

Les analystes supposaient ainsi que les perturbations de l'oléoduc Trans Alaska, qui achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut, ont réduit l'offre, tandis que les conditions météorologiques difficiles dans une partie du pays ont réduit la consommation d'essence.

L'annonce par la Chine d'une croissance vigoureuse de 10,3% en 2010 n'a pas suffi à rassurer les opérateurs: s'il témoigne de sa robuste santé économique, un tel chiffre pourrait également inciter les autorités chinoises à accentuer les mesures de resserrement monétaire pour ralentir une économie en risque de surchauffe, affectant la consommation énergétique du géant asiatique.

"Les raffineries en Chine ont traité en décembre un volume record de 38,72 millions de tonnes de pétrole brut, en augmentation de 13,4% sur un an: il n'est guère étonnant que la perspective d'un resserrement monétaire rende le marché nerveux", commentaient les experts de Commerzbank.

Les opérateurs attendent par ailleurs ce jeudi une série d'indicateurs économiques aux Etats-Unis (demandes hebdomadaires d'allocations chômage, reventes de logements, indicateur composite de l'activité économique...) qui donneront de nouveaux éléments sur la santé de l'économie américaine.

L'écart entre le Brent londonien et le WTI coté à New-York restait fort (plus de 7 dollars), accentué par la différence d'échéance entre les deux prix de référence (mars pour le premier, février pour le second).

L'abondance des stocks de Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), pesait sur le WTI, tandis que le Brent était porté par des tensions sur la production en mer du Nord.

cha

(AWP/20 janvier 2011 12h33)

Commenter Le brut se replie, le marché prudent avant les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 21 juillet 2017 à 06:46

Les cours du pétrole sans direction en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction claire vendredi matin en Asie, les investisseurs tentant de comprendre les implications d'un recul...

jeudi 20 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole termine en baisse, hésitations avant l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi, marquant le pas au lendemain d'une bonne séance et sur...

jeudi 20 juillet 2017 à 18:05

Le pétrole recule dans un marché incertain avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, les investisseurs peinant à se positionner avant que l'Opep et ses...

jeudi 20 juillet 2017 à 17:17

ExxonMobil mis à l'amende pour non respect de sanctions liée…

Washington: Le département du Trésor a infligé jeudi une amende de 2 millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté les...

jeudi 20 juillet 2017 à 15:00

Le pétrole reste bien orienté et ouvre en hausse à New York

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en hausse jeudi, restant sur leur trajectoire positive de la veille après l'annonce...

jeudi 20 juillet 2017 à 12:12

Le pétrole stable, entre stocks américains et réunion de l'O…

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens après une baisse des réserves américaines et avant des réunions...

jeudi 20 juillet 2017 à 06:53

Les cours du pétrole inchangés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient inchangés jeudi après la hausse des prix de la veille liée à un recul hebdomadaire des...

mercredi 19 juillet 2017 à 20:53

Le pétrole, dopé par un recul des stocks aux USA, termine en…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais ont terminé en hausse mercredi, profitant de la publication d'un rapport du département américain...

mercredi 19 juillet 2017 à 19:53

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite