Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en forte baisse à New York, prudence avant la Fed

prix-du-petrole 
:

New York - Le baril de pétrole a terminé en forte baisse lundi à New York dans le sillage des marchés boursiers, les investisseurs étant déçus de la rencontre des grands argentiers européens et prudents avant l'ouverture mardi d'une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 85,70 dollars, en recul de 2,26 dollars par rapport à son cours de clôture vendredi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a terminé à 109,14 dollars sur l'Intercontinental Exchange, reculant de 3,08 dollars par rapport à la clôture de vendredi.

"Le pétrole est vraiment influencé par les marchés extérieurs. Il y a tellement de choses à surveiller: la crise de la dette (en Europe), la réunion avec Ben Bernanke (patron de la Fed) demain, et il y a aussi des prévisions mondiales de croissance revues à la baisse", a résumé à l'AFP Rich Ilczyszyn, analyste chez MF Global.

Face à l'incertitude persistante en Europe, où l'hypothèse d'une restructuration de la dette grecque est de plus en plus évoquée, les places boursières ont terminé en repli. Londres a perdu 2,03%, Francfort 2,83%, tandis que Wall Street réduisait ses pertes en fin de séance.

"Toutes les conditions sont réunies pour vendre", a remarqué Rich Ilczyszyn.

Les économistes de Commerzbank ont par ailleurs pointé "les inquiétudes à propos d'un ralentissement de la demande et le raffermissement du dollar" qui reprenait du terrain face à l'euro.

Après deux jours de réunion, le Comité de politique monétaire de la Fed doit par ailleurs décider mercredi s'il augmente ou non son soutien à l'économie. Ces décisions seront très scrutées, au moment où le président Barack Obama a proposé des mesures supplémentaire pour réduire le déficit du pays.

Les analystes s'attendent à ce que l'institution décide de lancer une "Opération Twist", ce qui permettrait d'abaisser les taux d'intérêts à long terme pour relancer l'activité sans toucher aux taux d'intérêts à court terme.

"La conclusion de la réunion pourrait ajouter de la volatilité" aux cours, a averti M. Ilczyszyn.

Le pétrole avait ouvert en baisse lundi à New York, les marchés réagissant au résultat mitigé de la réunion en Pologne des responsables européens, à propos de la crise grecque.

Les ministres européens des Finances réunis ce week-end à Wroclaw, en Pologne, ont décidé de reporter à octobre leur décision sur l'octroi un prêt de 8 milliards d'euros à Athènes en attendant les conclusions d'une "troïka" sur l'état d'avancement des réformes promises.

"Le marché du pétrole est inquiet car si la Grèce fait défaut, une période d'austérité va s'ouvrir non seulement en Grèce, mais dans toute la zone euro, ce qui va entraîner un recul de la demande", a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Associates à Houston (Texas, sud des Etats-Unis).

Les économistes d'UniCredit ont toutefois tempéré ces prévisions maussades: "Malgré tous les éléments défavorables, 2012 va connaître un nouveau record de demande de pétrole", ont-ils souligné dans une note.

Ceci "en majeure partie en raison de la forte demande des marchés émergents", écrivent-ils, prévoyant toutefois "des prix relativement stables dans les prochains mois" grâce à la reprise de la production libyenne.

"Il semblerait que la Libye soit prête à redémarrer sa production bien plus rapidement qu'attendu", un scénario défendu par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), ont confirmé les experts de Commerzbank.

La production libyenne, de 1,6 million de barils par jour avant le soulèvement armé contre le régime du colonel Kadhafi, est tombée à quelques dizaines de milliers de barils seulement ces dernières semaines.

rp



(AWP / 20.09.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en forte baisse à New York, prudence avant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 19 janvier 2018 à 10:07

Pétrole: record de production en vue pour les Etats-Unis

Paris: Les Etats-Unis devraient battre cette année leur record de production de pétrole brut datant de 1970 et dépasser l'Arabie saoudite, deuxième...

vendredi 19 janvier 2018 à 05:42

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie sous l'effet de prises de bénéfices et d'inquiétudes sur une augmentation de la...

jeudi 18 janvier 2018 à 20:57

Le pétrole hésite à New York entre baisse des stocks et haus…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais a terminé quasi inchangé jeudi, le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des...

jeudi 18 janvier 2018 à 19:10

TransCanada sécurise les contrats pour la construction du Ke…

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi avoir sécurisé des contrats de livraisons de pétrole sur 20 ans permettant d'engager la construction...

jeudi 18 janvier 2018 à 18:18

Le pétrole hésite, entre pessimisme de l'Opep et un rapport …

Londres: Les cours du pétrole hésitaient jeudi en fin d'échanges européens alors que l'Opep a relevé ses prévisions sur la production américaine...

jeudi 18 janvier 2018 à 17:39

USA: les stocks de brut continuent à reculer fortement

New York: Les stocks de pétrole brut ont chuté plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, se repliant au plus...

jeudi 18 janvier 2018 à 15:26

Le pétrole ouvre en baisse à New York avant un rapport sur l…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait légèrement à l'ouverture jeudi, hésitant entre un rapport de l'Opep tablant sur une production...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:51

Opep: l'offre américaine sera plus importante que prévu cett…

Paris: L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a une nouvelle fois fait état jeudi d'un rééquilibrage du marché mais revu à...

jeudi 18 janvier 2018 à 12:08

Le pétrole stable avant les stocks américains et le rapport …

Londres: Les prix du pétrole restaient stables jeudi en cours d'échanges européens dans un marché attentiste avant le rapport hebdomadaire du Département...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite