Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine en baisse à New York à 87,96 dollars le baril

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Le pétrole a terminé en baisse vendredi à New York, subissant des prises de bénéfices d'investisseurs moins rassurés que la veille sur la probabilité d'une résolution rapide de la crise de la dette en Europe.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé en baisse de 1,44 dollar sur le New York Mercantile Exchange, à 87,96 dollars le baril.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a clôturé stable à 112,22 dollars, contre 112,30 jeudi soir.

Le repli de vendredi à New York s'explique par "des prises de bénéfice" et par "des inquiétudes sur le résultat de la réunion en Pologne" réunissant les ministres européens des Finances et leur homologue américain, a commenté à l'AFP John Kilduff, analyste chez Again Capital.

"Il y a eu hier une réaction favorable à l'action des banques centrales et à ce que la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Nicolas Sarkozy ont dit sur le maintien de la Grèce dans l'euro. Ca a un peu aiguisé l'appétit des investisseurs pour le risque", a résumé Bart Melek, de TD Securities.

Les marchés ont été euphoriques jeudi après la décision de la Banque centrale européenne, la Banque nationale suisse, la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon et la Réserve fédérale des Etats-Unis d'élargir l'approvisionnement des marchés en dollars, afin de soutenir le secteur bancaire européen actuellement dans la tourmente.

Mais le déroulement de la réunion des ministres européens des Finances en Pologne, vendredi, a quelque peu douché l'optimisme des investisseurs.

Exceptionnellement invité, le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a exhorté la zone euro à mobiliser plus d'argent, demandant aux pays de l'Union monétaire d'augmenter leur Fonds de secours pour les Etats en difficulté (FESF).

"Aujourd'hui, on voit bien que la situation n'est pas si facilement en voie de résolution. La pression sur le secteur bancaire va se maintenir et ça va continuer à avoir un effet sur la demande", a poursuivi M. Melek pour expliquer les prises de bénéfice.

Autre facteur baissier: "le retour de la production libyenne sur le marché va sans doute intervenir alors que la demande n'aura pas repris", a noté l'analyste

"La Libye est en train de produire du pétrole +nouveau+ qui devrait être prêt à être livré dans le nord-est du pays d'ici 10 jours", ont indiqué les analystes de Commerzbank, citant des sources libyennes.

Les économistes de Barclays appellent toutefois à la prudence à ce sujet, notant que le Koweït et l'Irak avaient connu d'importants délais avant de retrouver leurs capacités de production.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a estimé possible lundi que la Libye revienne à une production à pleine capacité dans moins d'un an et demi.

La production libyenne, de 1,6 million de barils par jour avant le soulèvement armé contre le régime du colonel Kadhafi, est tombée à quelques dizaines de milliers de barils seulement ces dernières semaines.

rp



(AWP / 19.09.2011 06h21)


Commenter Le brut termine en baisse à New York à 87,96 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite