Menu
RSS
A+ A A-

le brut se replie, marché prudent face aux incertitudes en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en fin d'échanges européens, pâtissant de prises de bénéfices dans un marché nerveux, toujours hanté par les incertitudes sur la crise des dettes souveraines en zone euro.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre (bien: novembre) s'échangeait à 112,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, cédant 11 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre abandonnait 1,71 dollar à 87,69 dollars.

Le cours du Brent, après avoir bondi jeudi de 2,94 dollars et évolué en hausse pendant la majeure partie des échanges européens vendredi, abandonnait ses gains de la journée dans un marché extrêmement volatil, suspendu aux développements de la situation en zone euro.

Les ministres des Finances de l'Union européenne (UE) sont réunis vendredi et samedi en Pologne pour aborder la mise en oeuvre du second plan d'aide à la Grèce décidé le 21 juillet. Signe de la gravité de la situation, le secrétaire d'Etat au Trésor américain Timothy Geithner a été convié à cette rencontre.

"L'environnement politique reste très hésitant en ce moment, cela pousse à une consolidation des prix du pétrole" après les hausses enregistrées ces derniers jours, notait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

La veille, l'annonce d'une action coordonnée des grandes banques centrales avait cependant quelque peu rassuré les investisseurs et alimenté une hausse euphorique des places boursières.

La Banque centrale européenne (BCE), la Banque nationale suisse (BNS), la Banque d'Angleterre (BoE), la Banque du Japon (BoJ) et la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) avaient fait part de leur décision d'élargir l'approvisionnement des marchés en dollars, afin de soutenir un secteur bancaire européen dans la tourmente.

Outre un regain de confiance chez les investisseurs, le fuite vers les actifs jugés plus sûrs s'était nettement amenuisé après cette annonce, avec un fort repli du dollar" face à l'euro, un mouvement de nature à rendre plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine, rappelait Andrew Matharu, analyste de Westhouse Securities.

Le répit aura cependant été de courte durée, sur un marché pétrolier toujours miné par les craintes d'un retour en récession des économies américaine et européenne, avivées par une slave d'indicateurs décevants publiés jeudi aux Etats-Unis.

Le Brent coté à Londres réussissait néanmoins à limiter ses pertes, et creusait l'écart avec le WTI coté à New York - quelque 25 dollars entre les deux prix de référence vendredi, à courte distance d'un record historique autour de 28 dollars atteint fin août.

En effet, "les tensions sur l'offre pétrolière en mer du Nord persistent" et tirent le cours du Brent vers le haut, notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Ces tensions ont été exacerbées cette semaine "par l'annonce de retards dans les approvisionnements de brut de la région", en raison de difficultés techniques sur les plates-formes à l'issue d'une période de maintenance, a-t-il rapporté.

rp



(AWP / 16.09.2011 19h01)


Commenter le brut se replie, marché prudent face aux incertitudes en zone euro


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 28 juillet 2017 à 15:33

Le Québec met fin au projet d'exploiter le pétrole d'Anticos…

Montréal: Le gouvernement du Québec a décidé vendredi d'abandonner son objectif d'extraire du pétrole sur l'île d'Anticosti dans le Golfe du fleuve...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:23

Le pétrole poursuit sa progression à l'ouverture à New York

New York: Le prix du pétrole coté à New York progressait légèrement vendredi à l'ouverture, continuant à profiter du recul des stocks...

vendredi 28 juillet 2017 à 15:12

Chevron renoue avec les bénéfices au 2T grâce aux économies

New York: La major pétrolière Chevron a renoué avec les bénéfices au deuxième trimestre, grâce à sa cure d'austérité qui lui a...

vendredi 28 juillet 2017 à 14:41

ExxonMobil: bénéfices 2T quasi doublés mais inférieurs aux a…

New York: La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé vendredi des bénéfices presque doublés au deuxième trimestre, en raison d'une nette baisse...

vendredi 28 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole monte grâce à un dollar faible

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi en cours d'échanges européens, soutenus par le dollar et par l'Opep, avant des...

jeudi 27 juillet 2017 à 20:55

Le pétrole encore soutenu par la baisse des stocks américain…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York a terminé en légère hausse jeudi, la récente baisse des réserves de produits...

jeudi 27 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole soutenu par l'Arabie saoudite et la baisse des st…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse jeudi en fin d'échanges européens, les prix restant soutenus par les nouveaux efforts de...

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite